Actualités Avast

Avast rejoint la coalition pour des publicités sans suivi

David Strom, 14 sept. 2021 14:46:40
David Strom, 14 sept. 2021 14:46:40

Nous participons aux efforts de l'industrie technologique pour améliorer l'adtech et nous éloigner des publicités basées sur le suivi.

Une coalition publique/privée formée en début d'année gagne du terrain, notamment grâce au soutien d'Avast. La Tracking-free Ads Coalition (coalition pour des publicités sans suivi) a été créée à l'origine par 20 membres du Parlement européen dans le but d'adopter une réglementation plus stricte en matière de suivi des publicités en ligne. Elle bénéficie aujourd'hui du soutien de plus de 40 autres organisations qui cherchent à mettre fin à l'omniprésence du suivi et de l'exploration des données que l'on peut trouver dans la publicité en ligne.

Depuis 2009, la législation européenne impose aux propriétaires de sites web d'obtenir l'autorisation des utilisateurs pour les cookies.

Le responsable de la protection de la vie privée d'Avast, Shane McNamee, a déclaré : "Nous soutenons de tout cœur les objectifs de cette coalition visant à protéger les citoyens numériques d'un suivi excessif en ligne. Nous voulons soutenir les efforts de l'industrie technologique pour améliorer l'adtech et s'éloigner des modèles problématiques de publicités basées sur le suivi hautement individualisé." Avast rejoint d'autres soutiens de l'industrie, tels que Tutanota, eBlocker et Brand Base. La coalition bénéficie également du soutien d'un certain nombre d'organisations non gouvernementales et axées sur la protection de la vie privée, telles que la Wikimedia Foundation, Amnesty International, The Privacy Collective et l'Open Rights Group.

Au fil des ans, l'UE a pris un certain nombre de mesures visant à créer un écosystème en ligne plus respectueux des droits des internautes. Depuis 2009, la législation européenne impose aux propriétaires de sites web d'obtenir l'autorisation des utilisateurs pour les cookies et autres types de suivi similaires. Toutefois, l'application de cette législation n'était pas cohérente et les bannières de cookies n'ont pas été universellement bien accueillies par ceux qu'elles étaient censées protéger, ni totalement efficaces dans leurs objectifs. Plus récemment, le règlement général sur la protection des données a contribué aux efforts visant à protéger efficacement les internautes contre un suivi excessif. La Tracking-Free Ads Coalition en est la dernière évolution.

La coalition a partagé des recherches montrant comment ces tendances problématiques de la publicité en ligne ont été responsables du financement du journalisme traditionnel. Comme indiqué sur son site web, "le déclin des revenus publicitaires des éditeurs est en grande partie dû à leur incroyable dépendance à l'égard de l'industrie du tracking publicitaire - en particulier Google et Facebook." Le groupe note également que ce type de modèle publicitaire peut également récompenser les mauvais comportements, notamment en récompensant les bots, les appâts à clics et la désinformation, ainsi qu'en retirant des revenus aux éditeurs légitimes.

Il existe des moyens d'empêcher le suivi de vos activités.

Le suivi des publicités en ligne a beaucoup évolué depuis l'introduction des cookies dans les navigateurs, peu de temps après la popularisation du web, au milieu des années 1990. Vous ne vous souvenez peut-être pas de DoubleClick, une société qui a mis au point l'une des premières technologies de serveur de réseau publicitaire utilisant des cookies de navigateur. Elle a finalement été rachetée par Google pour 3,1 milliards de dollars en 2008. Les technologies de suivi ultérieures n'ont fait que s'avérer plus précieuses pour les annonceurs.


Pour en savoir plus :
Modifications apportées au système d'exploitation iOS d'Apple pour améliorer votre vie privée
France : pays de l'UE le plus infesté par les cookies de suivi


Il existe des moyens d'empêcher le suivi de vos activités. Par exemple, vous pouvez utiliser un VPN pour rendre vos connexions anonymes, exécuter votre navigateur dans une machine virtuelle, limiter la navigation que vous faites sur votre appareil mobile (qui a plus de précision sur vos mouvements) ou apporter des modifications à votre navigateur par défaut pour rendre vos actions plus privées.

Il existe également de nombreux moyens de récupérer votre vie privée par la façon dont vous configurez vos différents comptes de médias sociaux. Il n'est pas toujours simple d'obtenir ces paramètres et il vous faudra faire des efforts pour vous assurer qu'ils sont correctement spécifiés. Par ailleurs, il est essentiel de comprendre la différence entre vie privée et anonymat : Ce n'est pas parce qu'un annonceur ne sait pas exactement qui vous êtes qu'il n'est pas en train de créer un profil utilisé pour vous proposer des publicités ciblées ou des messages manipulateurs.

Comme l'a fait remarquer M. McNamee à propos du soutien d'Avast à la Tracking-free Ads Coalition, mettre des outils entre les mains des utilisateurs ne peut pas aller plus loin, et le soutien à ce travail est donc crucial. "D'une part, nous fournissons des outils de protection de la vie privée pour donner aux utilisateurs la possibilité de se protéger eux-mêmes, mais d'autre part, nous reconnaissons également qu'il existe des problèmes systémiques de suivi dans l'écosystème adtech que les utilisateurs ne peuvent et ne doivent pas avoir à combattre par eux-mêmes, c'est pourquoi nous soutenons les décideurs politiques et les mouvements de la société civile visant à remodeler l'environnement en ligne pour le mieux."

Nous avons plusieurs suggestions sur la façon d'améliorer la publicité pour soutenir la vie privée des utilisateurs, y compris plus de transparence et de placer plus de pouvoir dans les mains des consommateurs.

Avast a mis en place plusieurs produits et initiatives pour lutter contre le tracking, notamment Avast Anti-Track et Avast Secure Browser (qui comprend une technologie anti-tracking), ainsi que Avast SecureLine VPN.