Vie privée

Pourquoi Facebook suspend la reconnaissance faciale

Joe Bosso 16 nov. 2021

Le motif de Facebook derrière cette décision n'est pas clair, mais on s'attend à ce que cela entraîne la suppression des données biométriques de plus d'un milliard de personnes.

Facebook a récemment annoncé l'arrêt de l'utilisation de la reconnaissance faciale dans les semaines à venir. Vous avez peut-être vu cette fonctionnalité en action si vous avez déjà téléchargé une photo sur Facebook et vu comment elle peut suggérer des personnes à taguer sur la photo. Ce type de technologie a suscité de nombreuses inquiétudes en matière de protection de la vie privée. On ne sait pas exactement ce qui motive Facebook à prendre cette décision, mais on s'attend à ce qu'elle entraîne la suppression des données biométriques de plus d'un milliard de personnes.

Certains ont suggéré que cette décision est liée au changement de marque de l'entreprise, qui devient Meta, afin de se positionner comme une entreprise de technologie sociale plutôt que comme une simple plateforme de médias sociaux, et de se distancer des mauvaises relations publiques résultant de la publication par un dénonciateur interne de ce que l'on a appelé les Facebook Papers.

Le système de reconnaissance faciale a également mis Facebook dans les eaux troubles. En effet, Facebook a été poursuivi par l'État de l'Illinois pour collecte et traitement non autorisés de données biométriques et a conclu un accord à l'amiable pour 550 millions de dollars au début de l'année dernière. Maintenant que Facebook supprime ces données, qu'est-ce que cela signifie pour ses utilisateurs ?

À mon avis, cela n'apportera pas plus de vie privée aux utilisateurs de Facebook. Leurs données étaient déjà collectées et traitées pour alimenter l'IA de Facebook ainsi que d'autres entreprises. Par exemple, Clearview AI, une startup spécialisée dans la reconnaissance faciale, a utilisé des images Facebook, entre autres, pour construire une base de données qui a été vendue à plus de 2 200 entreprises privées et entités gouvernementales. Étant donné que ces données Facebook ont déjà été utilisées et partagées dans le monde entier, les supprimer après coup n'apporte rien de bon à sa base d'utilisateurs. Malheureusement, il est tout simplement trop tard pour cela. Il n'est pas improbable que ces données biométriques aient été utilisées pour alimenter de nombreuses technologies utilisées pour la surveillance de masse, qui peuvent facilement être utilisées de manière abusive pour violer la vie privée de quelqu'un.


Les mesures que vous pouvez prendre

Tout d'abord, déterminez les entreprises qui utilisent cette technologie et limitez votre exposition à ces dernières. La plupart des utilisateurs d'Apple savent probablement que l'application Photos regroupe vos photos par personnes et par lieux. Elle utilise la technologie de reconnaissance faciale pour regrouper les photos en fonction du visage d'une personne. Amazon Photos fait de même. Si vous marquez des personnes sur ces photos, les données biométriques sont associées à une personne et il est difficile de savoir ce que ces entreprises peuvent faire de ces données ou où elles peuvent aboutir.

De nombreuses entreprises ont pour objectif de suivre les personnes afin de leur proposer des publicités personnalisées et de collecter leurs données à des fins très diverses ; faites donc attention à ce que vous mettez sur Internet ou sur le Cloud. Comme pour de nombreux services "gratuits", dans ce cas le stockage cloud, il y a généralement un coût caché qui n'est pas forcément évident.