Actualités Avast

40% des français font des recherches sur l'autre avant le premier rendez-vous

Avast, 12 février 2021

Une étude d'Avast a révélé que beaucoup de français font des recherches sur l'autre personne pour en savoir plus

À l'approche de la Saint-Valentin et alors que de plus en plus de gens se tournent vers les rencontres en ligne en raison des restrictions du confinement, Avast, leader mondial des produits de sécurité numérique et de protection de la vie privée, a mené une enquête pour comprendre comment les utilisateurs français se préparent avant de rencontrer leurs rencontres numériques pour la première fois dans le monde hors ligne.

« 40% des français qui utilisent les services de rencontre en ligne font des recherches sur leur date avant leur première rencontre en face à face »

L'enquête menée auprès de plus de 2 500 utilisateurs locaux d'Avast a révélé qu'une personne sur quatre (40%) qui utilise des applications ou des sites de rencontres en ligne a fait des recherches (sur Google ou les réseaux sociaux) sur la personne avec laquelle ils ont échangé sur une application de rencontres. 38 % d'entre eux ont décidé de ne pas rencontrer la personne en raison de ce qu'ils ont trouvé en ligne ou parce qu'ils n'ont rien trouvé.

Les raisons pour lesquelles les utilisateurs de sites de rencontres en ligne en France ont cherché la personne qu'ils allaient rencontrer varient : ils voulaient en savoir plus sur la personne (56 %), vérifier que la personne était bien réelle (52 %), vérifier que ce que leur conquête leur a dit sur elle était bien vrai (31 %) et voir comment cette personne se comportait sur les réseaux sociaux (26 %).

La plupart de ces français ont effectué leurs recherches sur une plateforme de réseau social comme Facebook, Instagram ou Tik Tok (72 %), ou sur des moteurs de recherche comme Google, Bing (52 %). Seuls quelques-uns sont allés plus loin et les ont recherchés sur un réseau social professionnel comme LinkedIn ou similaire (18 %), ou ont effectué une recherche d'image inversée en utilisant la photo de profil de la personne sur la plateforme de rencontres (25 %).

Quelles sont les autres mesures de sécurité mises en place par les français qui fréquentent des sites de rencontres en ligne ?
Lorsqu'ils rencontrent quelqu'un pour la première fois pour un rendez-vous en personne :

  • 48% s'assurent que le lieu de rencontre est un lieu public
  • 27 % font savoir à un ami ou à un membre de leur famille qui ils rencontrent ou leur font part de leur lieu de résidence
  • 38 % ont choisi un lieu de réunion qu'ils connaissent bien
  • 3% demandent à un ami ou à un membre de la famille de se rendre au même endroit et à la même heure que le rendez-vous

En moyenne, les femmes étaient 15% plus enclines à prendre ces mesures de sécurité que les hommes.

Luis Corrons, évangéliste de la sécurité chez Avast, a déclaré « En cette période de pandémie où nous sommes plus nombreux à faire tout ce que nous pouvons en ligne, les rencontres ne font pas exception. Avec les limites du verrouillage, rencontrer de nouvelles personnes est devenu un défi. Les rencontres en ligne signifient que nous devons finalement révéler beaucoup d'informations personnelles à nos partenaires de rencontre potentiels. La manière dont nous le faisons est essentielle pour maintenir à la fois la sécurité des informations et la sécurité personnelle. De même, lorsque nous rencontrons quelqu'un pour la première fois, il est agréable de voir que les français mettent en pratique des mesures de sécurité comme se rencontrer dans des espaces publics ou partager des détails avec un ami ou un membre de la famille avant le rendez-vous ».

Les conséquences de la fouille
Alors que près de quatres personnes sur dix qui ont fait des recherches sur l'autre personne ont décidé de ne pas rencontrer la personne en raison de ce qu'elle a trouvé en ligne ou parce qu'elle n'a rien trouvé du tout, d'autres ont été encouragés par ce qu'ils ont appris. 47% ont décidé de continuer à chatter et 42% de continuer à voir cette personne.

Une personne sur deux (53 %) ont même fini par avoir une relation plus longue (datant de 2 mois ou plus) avec la personne qu'ils cherchaient, et 10 % ont fini par se marier ou avoir des enfants avec cette personne.

Chercher ou ne pas chercher ?
« Rechercher ou ne pas rechercher une personne avant un rendez-vous est une décision personnelle et, tant que cela est fait dans le respect de la vie privée de quelqu'un et en s'en tenant aux informations publiques disponibles en ligne », a conclu Luis Corrons. « Il n'est pas surprenant que les gens soient curieux et recherchent des détails avant la première date. C'est un rappel que tout ce que vous partagez en ligne est le reflet de votre identité, et les gens devraient être attentifs à la façon dont ils se présentent en ligne ».

Parmi les français qui n'ont pas cherché leurs correspondances en ligne, 18 % ont déclaré ne jamais l'avoir fait parce qu'ils n'avaient pas assez d'informations pour effectuer une recherche. Néanmoins, 33 % n'ont jamais jugé nécessaire de le faire, 43 % ont préféré ne pas juger les gens sur la base de ce qu'ils pouvaient trouver en ligne et préférer les rencontrer en personne d'abord, et 20 % n'ont pas cru que c'était éthique.



À propos d'Avast
Avast, une société du FTSE 100, est un leader mondial dans le domaine des produits de sécurité et de confidentialité numériques. Avec plus de 435 millions d'utilisateurs en ligne, Avast propose des produits qui protègent les personnes contre les menaces sur Internet et l'évolution du paysage des menaces IoT. Le réseau de détection des menaces de la société est l'un des plus avancés au monde, utilisant des technologies d'apprentissage automatique et d'intelligence artificielle pour détecter et arrêter les menaces en temps réel. Les produits de sécurité numérique d'Avast pour Mobile, PC ou Mac sont classés en tête de liste et certifiés par VB100, AV-Comparatives, AV-Test, SE Labs et autres. Visitez le site : www.avast.com/fr

À propos de cette enquête
L'enquête s'est déroulée du 1er janvier au 8 février 2021. L'enquête a été menée en ligne auprès de 2500 utilisateurs d'Avast en France, âgés de 18 à 85 ans et plus.