Actualités Avast

CyberSec AI Prague explore les chemins où l'IA peut « nous aider à vivre librement et en toute sécurité »

Jeff Elder, 25 octobre 2019

Des conférenciers et présentateurs de 11 pays attirent un public nombreux à la conférence sur la cybersécurité et l'intelligence artificielle.

Lors de la conférence à guichets fermés CyberSec & AI Prague, du vendredi 25 octobre et organisée par Avast et l'Université technique de Prague, les conférenciers ont déclarés que la cybersécurité doit trouver de nouveaux moyens d'utiliser l'intelligence artificielle et de rendre le monde plus sûr.

« Comment l'IA peut-elle nous aider à vivre librement, en toute sécurité ? Nous pouvons réfléchir à cette question. » - Michal Pechoucek, nouveau responsable technique d’Avast (photo ci-dessus), a interrogé le public présent dans l’amphithéâtre du Centre d’art contemporain DOX de Prague. 

« Comment l'IA peut-elle nous aider à vivre librement, en toute sécurité ?  Nous pouvons réfléchir à cette question. » - Michal Pechoucek, nouveau responsable technique d’Avast.

La conférence a réuni des conférenciers et des présentateurs de 11 pays afin de débattre sur des sujets tels que le combat machine versus machine d'une intelligence artificielle contradictoire et le piratage d'une élection nationale.

CyberSecAI
Une foule de plus de 250 personnes se sont mêlées entre les présentations, au sein de l'élégant centre industriel Dox et ont pu admiré les projets de recherche des étudiants lors d'une « session d'affichage » comprenant notamment un concept complexe représentant des Pokémon. Sans doute la première réunion entre des évaluateurs d'intelligence artificielle et Pikachu dans l'histoire de la cybersécurité.

rajarshibetterSelon Rajarshi Gupta, responsable de l'IA chez Avast, l'intelligence artificielle d'Avast permet d'enseigner à son antivirus, à son produit AntiTrack, à Omni, et à d'autres produits, la protection des utilisateurs au quotidien. Sa présentation intitulée : « Une vraie IA pour de vraies personnes » avait pour point de départ que « La sécurité dans l'IA est réelle et travaille quotidiennement pour protéger des centaines de millions d'utilisateurs d'Avast. »

Le sujet de la conférence était une combinaison de problèmes quotidiens et de recherches universitaires de pointe.

« La sécurité des élections concerne tout le monde », a déclaré le présentateur Alex Halderman (photo), professeur d’informatique à l’Université du Michigan, qui a mené des recherches sur le piratage des élections dans le monde entier depuis une décennie avant l’élection présidentielle américaine de 2016.

alexbetter« La prochaine fois, les choses pourraient être bien pires », a-t-il déclaré à propos de l'élection de 2020 aux États-Unis. Sa suggestion - inhabituelle pour une conférence sur la cybersécurité - était d'utiliser des bulletins de vote aussi bien papiers que électroniques lors des élections. « Si nous pouvons avoir une sécurité physique intrinsèque, il nous faut l'avoir absolument » Les États-Unis et les autres gouvernements doivent se mettre au travail de manière urgente, a-t-il déclaré.

bettersadiaL’IA contradictoire, que les chercheurs d’Avast ont qualifiée de « course aux armements active (qui) rend l’intelligence artificielle particulièrement difficile », était un thème clé de la journée et notamment abordé par la chercheuse Sadia Afroz (photo) et dans d’autres sessions de cette journée.

Les attaques contradictoires de l'IA sur les détecteurs de logiciels malveillants de la cybersécurité « pourraient sembler théoriques, mais en réalité, elles se produisent déjà dans la nature », a déclaré Afroz. Le secteur de la cybersécurité doit travailler à la mise à jour des modèles d'intelligence artificielle afin de pouvoir repousser ces attaques en constante évolution, a-t-elle déclaré.

La clôture de la journée a été marquée par une table ronde intitulée « L'IA pour le bien et le mal » animée par le journaliste Dave Gershgorn et mettait en vedette des universitaires de trois pays et Rajarshi Gupta. « Les algorithmes ne sont pas le problème. Ils ne sont pas mauvais. C’est la responsabilité de cette communauté de construire les modèles et de faire l'entraînement de la bonne manière », a déclaré Gupta. Il a ensuite ajouté que la cybersécurité est « le seul domaine de l'IA où nous avons un véritable adversaire. Travaillons tous ensemble pour faire avancer ce domaine. ».

« C’est la responsabilité de cette communauté de construire les modèles et de faire l'entraînement de la bonne manière. » - Rajarshi Gupta, responsable de l'IA chez Avast

Le public a retenu que la conférence CyberSec AI Prague restera un lieu de rassemblement de la communauté de la cybersécurité et de l'intelligence artificielle.

Michael Pechoucek, CTO d’Avast, a déclaré que la conférence était le point culminant d'une année de travaux. « Ce rêve est devenu réalité. » et a ensuite annoncé CyberSec & AI Prague 2020. «  Cet événement aura lieu ici l'année prochaine. ».