Actualités Avast

Nous pouvons utiliser l'IA pour élargir notre vision, selon le nouveau CTO d'Avast

Jeff Elder, 21 octobre 2019

Michal Pechoucek, présenteur à CyberSec & AI Prague, estime que l'intelligence artificielle peut nous aider à sortir d'une "tyrannie de la commodité" qui limite notre vision du monde.

Michal Pechoucek, professeur à l'Université technique de Prague depuis plus de 20 ans, a rejoint Avast le moins dernier en tant que directeur de la technologie (CTO). Il est l'auteur de plus de 400 articles de recherche, a collaboré à de nombreuses applications innovantes d'intelligence artificielle pour la recherche en informatique et a co-fondé plusieurs start-up dans le domaine technologique. Avant de rejoindre Avast, il dirigeait le centre de recherche et développement sur la sécurité de l'information et la sécurité informatique de CISCO Systems. Il vit à Prague avec sa femme et ses trois filles, aime faire du ski, de la course à pied et cuisiner. Il prend cette semaine la parole lors de la conférence CyberSec & AI Prague. Le blog Avast s'est entretenu avec lui.  

Avast : Que fait le CTO d'une entreprise de cybersécurité ?

Michal Pechoucek : Il existe de nombreuses CTO de nombreuses sociétés de sécurité. Ils abordent le rôle de différentes manières. Ma charte est de comprendre l'avenir. Je suis un scientifique de l'IA de formation et de coeur. Je crois que la plus grande menace et la plus grande opportunité pour la cybersécurité est l'IA. 

Avast : En quoi l'IA est-elle une menace pour la cybersécurité et le monde ?

MP : Eh bien, pas comme nous le voyons dans les films. La partie robotique de l'intelligence artificielle est passionnante et dramatique, mais la partie dangereuse réside dans les données prédites par les algorithmes. L'ensemble du segment technologique qui rend nos vies plus pratiques peut également nous enfermer dans des chambres d'écho en ligne qui nous facilitent la manipulation.   

Avast : De quelle manière ?

MP : Il est extrêmement dangereux d’être isolé au sein de son propre monde d’idées et de préférences calibrées à votre convenance. Ces prédictions semblent très justes et peuvent être très pratiques, mais elles peuvent également vous couper des idées opposées et nuire à votre capacité de penser de manière critique. De nombreux programmes d'intelligence artificielle actuels vous montrent ce que vous avez aimé ou sur lequel vous avez déjà cliqué, vous allez donc plus loin dans ce silo. Ce ne doit pas être comme ça. L'intelligence artificielle pourrait en fait être formée pour vous montrer des points de vue opposés qui ont du mérite. Cela pourrait élargir votre vision. Nous devons simplement accueillir et valoriser ces points de vue opposés.   

"L'intelligence artificielle pourrait en fait être formée pour vous montrer des points de vue opposés qui ont du mérite."

Avast : Comment cela fonctionnerait-il ?

MP : En matière de cybersécurité, l'IA ne nous montre pas ce que nous voulons voir. Elle recherche et trouve les vulnérabilités et renforce votre système. Nous pouvons utiliser l'IA pour nous améliorer, pas seulement pour répondre à nos préférences et pour rendre la vie plus facile. Par exemple, lors des élections, des algorithmes de médias sociaux ont été manipulés pour couper les gens d'une vue équilibrée des problèmes. L'électorat peut être divisé en deux moitiés très opposées, 50-50, puis certains petits segments de la population peuvent être manipulés pour influencer une élection. L'IA pourrait faire le contraire. Cela pourrait être utilisé pour vous montrer une vue complète des problèmes, ce que la partie adverse croit et voit, et des approches nuancées à des problèmes difficiles. 

Avast : Est-ce un échec de technologie d'avoir été isolés dans des chambres d'écho qui nous aliénent ? 

MP : Rien n'est un échec de technologie. En tant qu'êtres humains, nous avons la responsabilité de ne pas tomber dans le piège de la commodité. Les gens doivent s'intéresser à ce qu'ils ne voient pas. Et ils ont besoin de mener une vie en ligne plus anonyme, de reprendre leur vie privée en main. 

"Nous n'avons pas suffisamment prêté attention à la vie privée. Cela me passionne en tant que droit humain."

Avast : Comment peut-on reprendre en main sa vie privée ?

MP : Nous n'avons pas suffisamment prêté attention à la vie privée. Je suis passionné à ce sujet en tant que droit humain. Nous avons volontairement cédé notre vie privée à des entreprises telles que les médias sociaux et les moteurs de recherche qui utilisaient ces informations pour nous servir. Mais cela a également sacrifié notre liberté. Il existe une tyrannie de la commodité qui dérobe nos options et séduit notre esthétique. Nous pensons que nous obtenons ce que nous voulons, mais en réalité, nous obtenons simplement ce que nous savons. Nous arrêtons de grandir et d'apprendre. Comme une espèce qui cesse d’évoluer, nous devenons beaucoup plus vulnérables. 

Avast : Comment pouvons-nous changer cela ?

MP : En tant qu'entreprises, nous devons fournir aux gens des outils, des idées et des conseils sur la manière de protéger leur vie privée et savoir quand elle est envahie. Nous pouvons protéger les personnes en ligne contre des menaces spécifiques, mais aussi contre une culture de commodité et de familiarité dangereuses. En tant que consommateurs de produits et d’idées, nous devons compenser en échangeant un avantage pour davantage d’anonymat et de curiosité. 

Avast : Changeons de sujet. En tant que CTO, que cherchez-vous chez un candidat qui postulerait ?

MP : Expertise en IA et pensée critique. Ils doivent être prêts à contester le statu quo. Cela m'impressionne plus que tout. Tant que les arguments de quelqu'un sont basés sur des données, j'apprécie grandement les contre-arguments. Ils améliorent l'équipe. 

Avast : Où aimez-vous skier ?

MP : Je suis d'Europe centrale. Nous skions donc dans les magnifiques montagnes des Alpes autrichiennes. Mes enfants et moi-même skions les pentes les plus abruptes et les parcours les plus difficiles ouverts au public. C'est excitant et très amusant, surtout avec eux. 

Avast : Avez-vous déjà imaginé skier comme vos ancêtres, sur des skis en bois vêtus de laine et sans lunettes ?

MP : Cela ne m'intéresse pas beaucoup, car le ski est un sport bien meilleur avec la technologie. Ce que je fais pour revenir à l'essentiel est de courir. Il n'y a pas de technologie. Juste une bonne paire de chaussures de course. 

Avast : Avez-vous déjà rencontré un animal sauvage, une falaise ou une tempête soudaine qui vous a confrontés aux dangers de la nature ?  

MP : J'ai été attaqué par un chien, un berger allemand. Je l'ai surpris et il m'a mordu aux fesses. 

Avast : Qu'avez-vous fait ? 

MP : C'était la veille de Noël, il y a deux ans, et je commençais tout juste à courir. J'ai été vraiment déçu que la morsure de chien mette fin à ma course. Je me suis alors penché et j'ai attrapé une grosse poignée de neige et je l'ai mise sur mes fesses jusqu'à ce que ça ne me fasse plus mal, puis j'ai terminé ma course et je suis rentrée à la maison pour dire à mes filles à quel point leur père était courageux. 

Avast : Ont-elles été impressionnées ?

MP : Pas vraiment. Ma femme s'est fâchée parce que je n'avais pas pu savoir si le chien avait été vacciné. Nous sommes donc allés la veille de Noël dans un village de montagne à la recherche d'un chien. Nous l'avons trouvé et ses propriétaires nous ont montré ses papiers et nous sommes rentrés à la maison. Alors vous voyez, il n'y avait pas de technologie dans toute cette aventure. Juste la vaccination du chien et la voiture.

Avast : Pourquoi aimez-vous cuisiner ?

MP : Cela m'unit à ma famille. C'est une belle activité le soir quand je rentre du travail. Je donne des légumes à couper à mes enfants et je cuisine quelque chose. Nous discutons et ensuite nous mangeons ensemble. 

Avast : Imaginez que votre femme et vos enfants ne soient pas en ville et que vous puissiez inviter deux personnes de l’histoire à vous aider préparer le dîner. À qui donnez-vous le couteau et la planche à découper ?

MP : C'est une question difficile parce qu'il y a tellement de gens qui seraient intéressants. Je pense que j'aimerais passer du temps avec le dalaï-lama. Je respecte énormément la façon dont il a vécu sa vie pour son peuple et pour tous. Je pense aussi qu'il serait intéressé par l'IA et par la manière dont elle peut améliorer le monde. Pour l'accompagner, je voudrais inviter Vaclav Havel, l'ancien président tchèque et dramaturge, qui fut le premier dirigeant occidental à inviter le dalaï-lama à faire une visite d'État. Ils sont devenus amis après de nombreuses visites et j'aimerais passer du temps avec eux pendant une soirée. 

Avast : Qu'aimeriez-vous dire d'autre en tant que nouveau CTO d'Avast ?

MP : Juste que je suis très heureux de voir qu'elle souhaite se focaliser sur le client. J'ai pour passion de comprendre les consommateurs et de savoir comment nous pouvons les aider à protéger leur indépendance, leur vie privée et leur liberté. Nous avons un nouveau PDG, un CTO et un RSSI (responsable de la sécurité de l’information), et je pense aussi une nouvelle occasion d’aider chaque être humain à être en sécurité en ligne. C'est une belle mission.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la conférence CyberSec & AI Prague à laquelle Michal prendra la parole cette semaine.