Actualités de la sécurité

Votre aspirateur vous espionne-t-il ? Cela pourrait réduire votre intimité en poussière

Gonzalo Torres, 29 août 2017

Votre aspirateur Roomba et d'autres appareils électroménagers collectent toutes sortes de données personnelles. Préservez l'intimité de votre foyer grâce à ces conseils d'experts.

Imaginez : vous rentrez chez vous sans prévenir en milieu de journée et trouvez l'agent d'entretien que vous avez engagé pour s'occuper de tout pendant vos heures de travail en train de prendre des photos de votre chambre. « Que faites-vous ?», lui demanderiez-vous sans doute.

« Moi ? J'ai décidé d'envoyer des informations sur votre foyer à certains grands magasins en centre-ville » vous répond-il tout en prenant une photo de votre lit avec son téléphone et en l'envoyant par email.

Quelle serait votre réaction ? Le licencier sur le champ ? Exiger une explication ? Ou vous contenteriez-vous de hausser les épaules et de lui communiquer le mot de passe de votre réseau Wi-Fi ?

Roomba au cœur de la tourmente

Votre réponse à cette question reflète ce que vous pensez de l'intention d'iRobot (fabricants de l'ultra-populaire aspirateur-robot Roomba) de collaborer avec de grands revendeurs afin de partager les informations sur le domicile de leurs utilisateurs via Amazon, Apple et Alphabet (maison-mère de Google). 

L'annonce a provoqué un tollé public digne des pires cauchemars des responsables marketing : frénésie médiatique ; indignation publique ; rectifications (ouf, iRobot n'enverra pas les plans des sols aux revendeurs mais se contentera de les partager gratuitement avec eux) ; précisions supplémentaires (le PDG d'iRobot a déclaré publiquement que la société demanderait systématiquement l'autorisation de chaque utilisateur avant de partager des informations sur leur domicile avec quiconque (de quoi être soulagé là aussi, puisque vous ne cliquez jamais sur ce que vous n'avez pas lu attentivement et fait examiner par un avocat. Jamais.))

Qu'apprend donc votre aspirateur Roomba à votre sujet ?

Si vous regardez désormais votre aspirateur-robot d'un œil suspicieux, ou si vous envisagiez d'en acheter un mais n'avez pas encore sauté le pas, vous devez savoir à quel type d'espionnage domestique potentiel vous avez affaire. 

  • Roomba prend-il des photos de votre foyer ? En quelque sorte. Tout dépend du modèle. Roomba 900 prend des photos de votre foyer à des fins de navigation (pour savoir où il se trouve et où il doit aller). Le PDG d'iRobot tient à ce que vous sachiez qu'il ne s'agit pas de photos en tant que telles mais d'un « motif de points clairs et foncés ». Ce qui, sans vouloir être contrariant, ressemble un peu à une « photo » !
  • Stocke-t-il vos informations, ou les diffuse-t-il ? Un peu des deux. La société a indiqué que le modèle 900 susmentionné stocke les données de cartographie et de navigation ainsi que les photos-qui-n'en-sont-pas dans le robot lui-même, tandis que tous les appareils Wi-Fi envoient les données d'utilisation (et non pas les images) vers le cloud. À l'exception du modèle le plus basique, tous les robots de la gamme Roomba actuelle sont compatibles Wi-Fi.
  • À quoi toutes ces données lui servent-elles ? Outre la poussière, Roomba récupère des données personnelles sur son passage : plan des sols de votre domicile, emplacement de vos meubles, fréquence et durée de votre cycle de nettoyage, etc. Certaines de ces données sont purement opérationnelles. Par exemple, le robot doit connaître la surface de votre sol afin de la nettoyer entièrement. D'autres sont à caractère informatif et sont envoyées à votre smartphone. Et c'est tout. Pour l'instant.

Votre robot ne se contente pas de passer l'aspirateur dans votre foyer : il l'analyse.

Alors, quel pourrait être le problème ?

En tant que rédacteur technique, je ne peux que reconnaître que l'existence même d'un robot capable de nettoyer ma maison (sans dégringoler les escaliers) me fascine toujours autant.

Et je ne suis pas le seul. Nous sommes tellement soulagés de ne plus avoir à passer l'aspirateur que nous n'avons pas réfléchi au prix à payer en retour, outre les frais d'achat initiaux. Jusqu'à maintenant.

Aujourd'hui, certaines pensées ne nous quittent plus :

  • Roomba sait dans quelle pièce se trouvent vos enfants. Comme l'indique le site Gizmodo, c'est celle dont le sol est jonché de jouets qui constituent autant d'obstacles pour l'aspirateur. Il sait quelles pièces nécessitent le plus d'entretien. La cuisine ? Il semble que vous aimiez préparer de bons petits plats. L'état du sol de votre salle de bain en dit long sur vous. Et Roomba sait de quoi il retourne. Roomba sait beaucoup de choses.
  • Roomba peut donner des informations sur votre foyer. Amazon, Apple et d'autres grands revendeurs sont susceptibles de se connecter à votre robot ménager car celui-ci peut leur révéler les équipements dont vous disposez, ceux qui vous manquent et ceux que vous devriez posséder. Votre salon est chichement meublé ? Peut-être que des publicités en ligne pour des canapés pourraient vous être utiles. N'oubliez pas : votre robot ne se contente pas de passer l'aspirateur dans votre foyer : il l'analyse.
  • Les pirates informatiques. Parce que c'est leur domaine. Votre robot envoie des données vers le cloud via votre réseau Wi-Fi domestique. Si celui-ci n'est pas correctement sécurisé, quelqu'un qui s'y connaît suffisamment en technologie pourrait obtenir un plan détaillé de l’équipement de votre foyer.

Gardez votre robot sous contrôle

Vous avez donc réfléchi à tout ce qui pouvait menacer votre confidentialité, votre sécurité et votre confort, et votre aspirateur se trouve maintenant dans votre ligne de mire. Que faire ?

Plusieurs mesures sont à votre disposition pour vous protéger ainsi que vos données personnelles. En voici quelques unes :

  • Achetez le modèle bas de gamme. Il ne peut pas se connecter au réseau Wi-Fi. Il se contente de faire ce que l'on attend de lui : nettoyer votre sol.
  • Achetez le modèle sophistiqué et désactivez la fonction de partage sur le cloud dans l'application iRoom Home. Le modèle sophistiqué le devient un peu moins et ne fait rien d'autre que ce qu'il est censé faire : nettoyer votre sol.
  • Configurez le filtrage d'adresse MAC sur votre routeur. Cette manipulation est déjà un peu plus pointue mais, grâce à elle, chaque appareil connecté à Internet dispose d'une adresse MAC (Media Access Control) unique. Vous pouvez fournir à votre routeur une liste d'adresse MAC et faire en sorte qu'il barre le passage à tous ceux qui ne figurent pas sur cette liste. Ainsi, vous empêchez les appareils compatibles Wi-Fi de se connecter à votre réseau. Consultez les instructions de votre routeur, vous y trouverez peut-être des informations utiles.
  • Vivez votre vie. Préservez votre intimité. Achetez un balai. Entièrement analogique, il ne nécessite aucun chargement et emportera vos secrets dans la tombe.

Merci d’utiliser Avast Antivirus et de nous recommander à vos amis et votre famille.Pour toutes les dernières actualités, n’oubliez pas de nous suivre sur FacebookTwitter et Google+.