Actualités de la sécurité

Technologie et vote en 2020

David Strom, 2 mars 2020

Quatre conseils pour une saison électorale américaine plus saine et plus sûre

Après la tourmente des élections américaines de 2016, les consommateurs se demandent « que va-t-il se passer cette fois ? » Cette série de blogs Avast va examiner le rôle de la technologie lors des élections précédentes ainsi que ce à quoi nous pouvons nous attendre en 2020 et ce que les personnes doivent savoir sur la façon dont la technologie affecte le système de vote. 

Pour mieux comprendre le contexte actuel, nous devons d'abord déterminer si les Russes ont piraté ou non ces précédentes élections. Le rapport Crowdstrike de 2017 (mis à jour en 2020) documentent deux groupes de piratage parrainés par l'État russe qui ont pénétré les serveurs du Democratic National Committee (DNC) pendant plusieurs mois en 2016 et il s'avère que les attaquants ont utilisé des e-mails hameçonnés pour compromettre le point de terminaison clé des ordinateurs. 

Mais cela remonte à plusieurs années. L'été dernier, nous avons eu deux autres rapports qui montraient l'ampleur du piratage des élections russes lors des élections américaines de 2018. À l'époque, les Russes ont tenté de pénétrer les réseaux opérationnels de chaque conseil électoral local. Heureusement, pour la plupart, ils n'ont pas réussi, sauf dans l'état de l'Illinois. Ces données proviennent du rapport Mueller ainsi que d'un rapport plus récent du Comité sénatorial du renseignement. Le rapport du Sénat parle d'attaques par hameçonnage contre des fonctionnaires électoraux, de fausses publications sur les réseaux sociaux ou de publications provenant d'organisations marionnettes (telles que des agences de renseignement parrainées par l'État russe), ainsi que du recours à des consultants pour des campagnes politiques qui se sont faussement représentées pour influencer les élections. 

Le rapport du Sénat documente également les failles de sécurité des opérations des 21 conseils électoraux des États. L'un des domaines vulnérables se trouve dans les machines à voter électroniques, qui est un problème bien connu et qui a été documenté par une variété de chercheurs en sécurité, y compris ce groupe au département d'informatique de l'Université du Michigan . 

Plus récemment, il y a eu diverses informations selon lesquelles des responsables des agences de renseignement ont trouvé des preuves que les Russes sont toujours actifs pour contrecarrer également les élections de 2020.

Si vous ne voulez pas parcourir ces rapports, permettez-moi de suggérer une autre façon d'en savoir plus sur ces événements en regardant un film documentaire sur Netflix intitulé "The Great Hack ". La thèse principale du film consiste à convaincre une classe d'électeurs appelél les persuadables des districts des états pivots à voter pour un candidat particulier, ou à ne pas voter du tout . 

Quels sont donc les points à retenir pour les électeurs ? Voici quelques stratégies. 

  • Tout d'abord, vous devez lire attentivement les publications sur les réseaux sociaux. Ne vous fiez pas à ce que vous lisez sans autre enquête et reconsidérez la source des informations.
  • Deuxièmement, mettez en place un processus de vérification de tout ce qui est affiché en ligne . Soyez particulièrement prudent avant de la partager à vos amis et abonnés. 
  • Ensuite, lorsque vous votez, choisissez l'option de bulletin papier si cela est possible. (Lors des élections de 2020, on estime que plus de 28 millions d'électeurs pourront utiliser des machines produisant des pistes d'audit papier.) 
  • Enfin, consultez le site Web du centre des opérations de sécurité électorale pour voir si votre autorité électorale du comté ou de la ville en est membre, à défaut exhortez-les à adhérer.

La prochaine fois, je parlerai de ce qui s'est passé dans l'état de l'Iowa plus tôt ce mois-ci avec le caucus et où cela nous amène pour les primaires de 2020 et les élections générales.