Conseils

3 conseils pour éviter les stalkerware

Grace Roberts, 8 juillet 2020

L'utilisation de ce logiciel de suivi, contraire à l'éthique, a augmenté pendant le confinement, mais voici comment vous protéger.

Si l'on compare à janvier et février 2020, avant que les mesures de confinement ne prennent effet, les mois de mars à juin ont vu une augmentation de l'utilisation de stalkerware, un type de logiciel insidieux qui permet aux utilisateurs de suivre à la fois les mouvements physiques et numériques d'autres personnes, en accédant parfois à des photos, des vidéos et des e-mails, et parfois même en utilisant leurs comptes WhatsApp et Facebook. 

Il est triste de constater que les incidents de violence domestique ont augmenté depuis que les ordonnances de séjour à domicile ont été émises, mais que les comportements abusifs semblent également se perpétuer dans le monde numérique. Le laboratoire des menaces Avast a observé une augmentation de 51 % des logiciels espions (spyware) et des stalkerware (logiciel d'harcèlement) entre mars et juin, par rapport aux deux premiers mois de l'année. 

« Le stalkerware est une catégorie croissante de logiciels malveillants domestiques avec des implications inquiétantes et dangereuses », a déclaré Jaya Baloo, CISO chez Avast. « Il vole la liberté physique et en ligne de la victime. Habituellement installé secrètement sur les téléphones mobiles par de soi-disant amis, conjoints jaloux, ex-partenaires et même par des parents concernés, le stalkerware suit l'emplacement physique de la victime, surveille les sites visités sur Internet, les SMS et les appels téléphoniques. »

Stalkerware graphic_FR

L'augmentation du nombre d'appareils connectés et la disponibilité d'applications espion et stalkerware furtives sont un autre moyen pour les agresseurs d'exercer un contrôle sur leurs victimes qui n'ont pas pu quitter leur domicile en raison de mesures de prévention contre le coronavirus, selon Erica Olsen, directrice du projet Safety Net pour le National Network to end Domestic Violence (NNEDV), une organisation de changement social dédiée à la création d'un environnement social, politique et économique dans lequel la violence contre les femmes n'existe plus.

« Le stalkerware, qui est conçu pour fonctionner en mode furtif sans notification persistante sur l'appareil de l'utilisateyr, offre aux agresseurs et aux harceleurs un outil robuste et invasif pour perpétrer le harcèlement, la surveillance, le harcèlement et les abus », a déclaré Olsen. « Cela peut être terrifiant et traumatisant pour la personne. Au cours de cette crise de santé publique, plusieurs rapports ont documenté l'augmentation de la détection des logiciels malveillants, ce qui pourrait indiquer un accès accru aux appareils personnels pendant le confinement ou les ordonnances de maintien à domicile. Cela pourrait également refléter le fait qu'un agresseur augmente ou change de tactique si la victime est en fait plus souvent à l'extérieur de la maison, si elle travail dans le domaine de la santé, par exemple. »

Depuis mars 2020, Avast a protégé plus de 40,000 utilisateurs contre de tels logiciels malveillants à travers le monde. Afin d'atténuer la menace du stalkerware, nous proposons les étapes simples suivantes :

Règle n°1 : sécurisez votre téléphone contre tout accès physique non autorisé

Utilisez l'écran de verrouillage de votre appareil. Il faut moins d'une minute pour installer une application stalkerware et, selon Pew Research, plus de 25 % des utilisateurs mobiles n'utilisent pas la protection d'écran de verrouillage sur leurs smartphones. Ce type d'accès facile aide les partenaires suspects à installer le stalkerware sans être remarqué. Ne prêtez votre téléphone déverrouillé, sauf si vous faites entièrement confiance à cette personne.

Règle n°2 : installez un antivirus de confiance sur votre téléphone mobile

Un bon antivirus mobile traitera le stalkerware comme un PUP - programme potentiellement indésirable - et vous donnera la possibilité de le supprimer. Avast Mobile Security protège votre appareil mobile contre les logiciels malveillants en plus des autres programmes malveillants et des applications potentiellement malveillantes. Avast a travaillé avec Google pour supprimer huit des plus grandes applications de suivi du Play Store l'année dernière, et nous poursuivons ce travail à mesure que de nouveaux stalkerware surviennent.

Règle n°3 : recherchez les hotlines et les prestataires de services aux victimes

Si vous ne vous sentez pas en sécurité, faites confiance à votre instinct. Si vous avez besoin de trouver rapidement de l'aide et du support, n'hésitez pas à la rechercher. De nombreuses organisations peuvent vous aider.

Ces organisations de soutien aux victimes fournissent un soutien et une éducation précieux aux victimes de violence domestique et d'abus, et peuvent vous aider à résoudre les problèmes de sécurité personnelle, physique et numérique. S'il est possible que votre appareil ait été compromis par un stalkerware, évitez de l'utiliser pour contacter le support. Si vous le pouvez, utilisez un appareil anonyme tel qu'un ordinateur de bibliothèque ou le téléphone d'un ami afin d'éviter d'alerter le harceleur.

« Partout dans le monde, il a été signalé que le nombre de cas de violence domestique a constamment augmenté pendant le confinement », a ajouté Baloo, « et cela correspond à ce que nous voyons. Nous nous engageons à faire tout ce que nous pouvons pour protéger nos utilisateurs contre cette menace croissante. »


NOUS AVONS BESOIN DE VOUS : aidez-nous à combattre les pirates informatiques en nous envoyant les e-mails et SMS frauduleux que vous recevez (transfert d'e-mails, liens suspicieux ou captures d'écran) à l'adresse signalement@avast.com

Avast est un leader mondial de la cybersécurité, protégeant des centaines de millions d'utilisateurs dans le monde. Protégez tous vos appareils avec notre antivirus gratuit primé.