Joe Bosso 2 mars 2022

Cet article vous propose de faire le point sur la situation des NFT en 2022.

Les NFT n’en finissent plus d’occuper l’espace médiatique. Pourtant, rares sont les personnes capables d’expliquer concrètement le concept des jetons non fongibles, surtout face aux nombreuses questions que suscite encore ce phénomène numérique. Pour y répondre, faisons ensemble le point sur la situation des NFT en 2022.

C’est quoi déjà les NFT ? 

Un jeton non fongible, ou NFT, est une unité de donnée non interchangeable stockée sur une blockchain – une forme de registre numérique – pouvant être vendue et échangée. Œuvres d’art numérique, vidéos de temps forts d’événements sportifs… les NFT sont protéiformes. Étant donné qu’ils sont stockés sur la blockchain, ces registres font office de preuve de propriété digitale.

Pour faire simple, la blockchain – ou chaîne de blocs – désigne un registre numérique public et décentralisé. N’importe qui peut y accéder pour consulter les changements de propriété d’une ressource, par exemple un NFT ou des cryptos. Ce qui caractérise la blockchain, c’est que les transactions qui y sont enregistrées sont irréversibles rendant les NFT et les monnaies virtuelles difficiles à « blanchir » en cas de vol.

Mais revenons à nos jetons. Qu’en est-il de leur effet sur l’économie ? Le fait est qu’aujourd’hui, les NFT ont un impact massif dans le domaine de l’art numérique, avec un marché estimé à près de 44 milliards de dollars. OpenSea constitue actuellement la place de marché dominante, avec plus de 90 % des échanges. En janvier 2022, d’après les données de Dune Analytics, son volume de transactions sur la blockchain Ethereum a dépassé 4 milliards de dollars. 

Entreprises et célébrités : tout le monde s’y met

Nike a fait son entrée dans le domaine des NFT après avoir vendu des baskets numériques. D’autres marques comme Macy’s, Adidas et Gap Inc. lui ont emboîté le pas. Le géant américain Walmart semble lui aussi décidé à prendre la voie des cryptos et des NFT, tandis que Meta devrait créer une marketplace entièrement dédiée aux jetons non fongibles. Tous ces investissements reflètent un intérêt manifeste autour de nouveau ce marché.

Si vous aussi vous souhaitez vous lancer dans les NFT, deux options différentes s’offrent à vous. Premièrement, vous pouvez acquérir un NFT sur une place de marché en espérant que celui-ci prendra peu à peu de la valeur. Pour l’heure, le record absolu revient à un collage numérique signé Beeple, qui s’est vendu en mars 2021 pour 69,3 millions de dollars chez le spécialiste des enchères Christie’s. Naturellement, il est tout à fait possible que la cote de votre NFT ne décolle jamais, voire qu’elle diminue. 

La seconde option consiste à créer votre propre œuvre d’art numérique afin de la vendre sous la forme d’un NFT. Par exemple, la star du football américain Tom Brady vient de lancer sa plateforme Autograph, qui permet aux sportifs de commercialiser des NFT à leur effigie. L’idée lui est venue l’an passé après l’immense succès rencontré par l’une de ses collections NFT, vendue et épuisée en seulement quelques minutes. Pour tout savoir sur la création d’une collection NFT, je vous suggère de lire ce guide pratique de CoinDesk (en anglais).

Les acteurs du NFT se livrent une concurrence féroce et, comme dans tous les nouveaux marchés non régulés, il existe une pléthore d’incertitudes et de risques. Si l’investissement, l’achat ou la création de NFT vous intéresse, nous vous souhaitons donc bonne chance !