Mr. Robot saison 2 épisode 3 : le rythme s’emballe et la panique s’installe dans la tête et les appareils des protagonistes !

Stefanie Smith, 31 octobre 2016

Si vous n'avez pas réussi à comprendre l’épisode 3 de Mr. Robot, pas de panique : Avast et son expert en sécurité Jean Baptiste Souvestre vous expliquent les termes techniques.

Comme le nom de l'épisode le suggère, l’angoisse est omniprésente dans le troisième épisode de Mr. Robot. Les membres restants de fsociety paniquent après les assassinats de Gideon et de Romero. Elliot est toujours tourmenté par Mr. Robot et tombe dans une nouvelle addiction, l'Adderall.

Angela reçoit des preuves qui pourraient être utilisées pour poursuivre certaines personnes qui auraient pu empêcher la mort de sa mère et du père d'Elliot. Elle les a cherchées toute la dernière saison mais, maintenant qu'elle les a, elle n'est pas sûre de ce qu'elle doit faire. Elle dit à M. Price qu'elle ne lui fait pas confiance ; qui pourrait le lui reprocher ?

Ray, le nouvel « ami » d'Elliot, semble également paniquer un peu à propos de la santé de ses activités commerciales, quelles qu'elles puissent être. Même l'agent du FBI, Dominique DiPierro, semble s’alarmer lorsqu'elle trouve une liste avec son nom sur la scène de crime de Romero.

Si peu de piratages ont été mis en scène, le jargon informatique était très présent tout au long de l'épisode.

Dans la première scène, nous apprenons d'où vient le nom de fsociety, de quelle manière Romero a été impliqué et la raison pour laquelle le siège de fsociety est situé dans une vieille salle de jeux de Coney Island – cette salle de jeux étant particulièrement maudite.

Stefanie : Dans cette scène de flash-back, Mobley essaye de convaincre Romero de travailler pour eux. Il lui dit qu'il a besoin d'un phreaker et que Romero est le meilleur d'entre eux. Qu'est-ce qu'un phreaker ?

Jean-Baptiste Souvestre, ingénieur logiciel chez Avast : Un phreaker est quelqu'un qui pirate essentiellement les systèmes téléphoniques. Je parle surtout des lignes fixes, les phreakers étaient principalement actifs dans les années 1960 et 1970. Je suppose que Romero a mis des téléphones sur écoute et s’est retrouvé en prison. Voici des informations additionnelles intéressantes sur les phreakers ici.

Les experts de la criminelle sont sur la scène du meurtre de Romero, Dominique du FBI également. Pendant que l'enquêteur lui montre la liste des noms d'agents du FBI trouvée en possession de Romero, elle voit l'un des experts brancher l'ordinateur de Romero et elle lui demande s'il a vérifié les ports. L'ordinateur prend feu dès qu'il est branché.

Stefanie : Pourquoi a-t-il configuré son ordinateur de cette façon ?

Jean-Baptiste : Afin que la police et le FBI ne puisse pas accéder à ses fichiers ! Ce n'est pas vraiment inhabituel, les pirates informatiques ont tendance à être très prudents et la plupart comprennent l'importance de la sécurité des données.

Stefanie : Comment des gens comme moi peuvent-ils effacer les données sensibles de leurs PC et de leurs appareils mobiles avant de les vendre ou de les donner ?

Jean-Baptiste : La réponse est simple : utiliser Avast :). Pour les PC, vous pouvez utiliser Avast Premium, qui dispose d’une fonctionnalité appelée le Broyeur de fichiers. Pour les appareils Android, je recommanderais la fonctionnalité d'effacement complet de l'Antivol Avast. Lorsque vous vous contentez de supprimer un fichier, que ce soit sur votre PC ou sur un appareil Android, vous ne supprimez que la référence vers le fichier. Pour être vraiment certain que vos données sont supprimées, il est nécessaire de supprimer à la fois le fichier et la référence. Les fonctions de Broyeur de fichiers disponibles sur l'Antivol Avast et Avast Premium le font en trouvant les secteurs qui appartiennent au fichier et en les écrasant plusieurs fois à l’aide de modes opératoires aléatoires.

Dans cet épisode, nous en apprenons un peu plus sur Ray et sur le type de commerce en ligne qu'il fait fonctionner. L'associé de Ray a malmené leur informaticien et Ray a une petite discussion avec ce dernier. Il dit à Ray que dès qu'il remet le site en ligne, les portefeuilles Bitcoins sont vidés et le serveur n'arrête pas de « planter ». Il dit qu'il n'a pas assez d'expérience pour migrer le système vers un emplacement plus sûr configuré avec des portefeuilles à chaud et à froid.

Stefanie : Que sont les portefeuilles à chaud et à froid et pourquoi le site devrait-il être migré vers un système de ce type ?

Jean-Baptiste : Un portefeuille à chaud est un portefeuille Bitcoin connecté à Internet et disponible en ligne. C'est probablement le type de portefeuille utilisé actuellement par le site de Ray, ce qui explique pourquoi les pirates informatiques le vident constamment. Un portefeuille à froid, par opposition, est un portefeuille Bitcoin conservé hors ligne, non connecté à Internet. Il est stocké sur une clé USB, non branchée à un ordinateur, par exemple. Je suis entièrement d'accord avec le pauvre informaticien de Ray.

Si vous disposez de grosse sommes d'argent, vous devriez en conserver la plus grande partie hors ligne et ne mettre qu'une petite somme dans votre portefeuille à chaud, que vous utilisez pour effectuer des paiements. Ainsi, si votre portefeuille à chaud est piraté, ça n'est pas très grave, parce que la plupart de vos Bitcoins sont conservés dans votre portefeuille à froid.

C'est comme dans le monde réel : la plus grande partie de votre argent est conservée dans une banque et vous ne conservez qu'une petite somme en liquide dans votre portefeuille. S'il est volé, vous ne perdez qu'une petite somme d'argent.

Cinquième journée sans sommeil pour Elliot, il s'effondre. Il mentionne un kernel panic (panique du noyau), comme s'il s'agissait d'un mode dans lequel il se trouvait actuellement.

Stefanie : Qu'est-ce qu'une panique du noyau ?

Jean-Baptiste : La panique du noyau – ou kernel panic – est pour les systèmes Linux et Mac ce qu'est l'écran bleu de la mort pour Windows. C'est une erreur qui empêche le système d'exploitation de continuer à fonctionner. Le système s'arrête et affiche le message de panique du noyau.

Stefanie : Intéressant. Merci, Jean-Baptiste, d'avoir pris le temps de répondre à mes questions sur l'épisode de cette semaine !

Personnellement, je pense que c'était Mr. Robot qui a été victime d’une panique du noyau. Elliot a fait de son mieux, en s’aidant de beaucoup d'Adderall, pour bannir Mr. Robot de son esprit, en l'arrêtant et en l'empêchant de fonctionner.

Voyons voir s'il trouve finalement où Tyrell se cachait pendant tout ce temps, si Dominique progresse dans sa traque de fsociety et si Elliot décidera de travailler avec Ray dans le prochain épisode.

Qu'avez-vous pensé de cet épisode ? Dites-le-moi dans les commentaires ci-dessous !

(Source de l'image: USA Network)

 

Merci d’utiliser Avast Antivirus et de nous recommander à vos amis et votre famille. Pour toutes les dernières nouvelles, n’oubliez pas de nous suivre sur FacebookTwitter et Google+.

Articles liés