PME / Entreprises

Les contrôles parentaux pour familles connectées

Gagan Singh, 2 mai 2019

Les opérateurs internet et de réseaux mobiles (MNO) se sont associés à Avast pour assurer la sécurité des familles connectées sur leurs appareils grâce à des contrôles parentaux pratiques.

Beaucoup d’entre nous avons nos smartphones sur nous en permanence ou presque. Tout comme les portefeuilles, ils sont devenus omniprésents et indispensables à la vie quotidienne. (Pour beaucoup, smartphones et portefeuilles ne font qu’un.) Tout en contenant une grande partie de nos informations sensibles, ces appareils font également office de passerelles vers Internet. Beaucoup d’adultes ont fini par comprendre cela et prennent les mesures de cybersécurité nécessaires, mais qu’en est-il des enfants ? Les enfants utilisent leurs smartphones pour aller sur YouTube, Instagram et Snapchat, mais aussi pour envoyer des SMS, partager des photos et parfois même passer des appels téléphoniques.

Selon une étude du Pew Research Center réalisée en mai 2018, 94 % des enfants américains âgés de 13 et 14 ans utilisent un smartphone. De plus, 97 % des adolescents âgés de 13 à 17 ans sont inscrits sur au moins un réseau social, et 45 % d’entre eux sont « quasi tout le temps » en ligne. Les tendances montrent que ces chiffres se rapprochent dangereusement de 100 au fil du temps, et alors que les parents du monde entier regardent leurs enfants plonger de plus en plus profondément dans le monde numérique, ils sont inquiets pour la sécurité mentale, physique et émotionnelle de leurs enfants dans cette époque connectée, et ce à juste titre. Ils se tournent vers leurs fournisseurs réseau afin d’obtenir les bons outils et contrôles pour protéger leurs enfants.

Les habitudes en ligne des enfants

En tant que société mondiale, nous recevons notre premier smartphone de plus en plus jeunes. Par exemple, en Corée du Sud, 72 % des enfants possèdent leur premier smartphone à 11 ou 12 ans, selon une étude réalisée en 2015 par l’association à but non lucratif Common Sense Media. En Europe, 46 % des enfants âgés de 9 à 16 ans possèdent un smartphone. Et l’âge moyen des enfants recevant leur premier smartphone en Australie est de 8 ans. Et des données de 2018 montrent que les parents américains offrent des téléphones aux enfants de plus en plus jeunes : La génération Z (18-22 ans) a reçu son premier téléphone à 14 ans, par rapport à 15 ans pour les « millennials » plus jeunes (23-29 ans) et 18 ans pour les « millennials » plus âgés (30-38 ans).

Plus des trois quarts des adolescents ayant un smartphone le consultent toutes les heures, d’après Common Sense Media, mais près d’un parent américain sur deux ne sait pas vraiment ce que ses adolescents regardent ou font en ligne. Et le Center for Cyber Safety and Education indique que les adolescents ont tendance à rester en ligne jusqu’à 23 h passé tous les soirs.

Comment le temps passé devant l’écran peut-il affecter le développement de l’enfant ?

En septembre 2018, The Lancet a publié une étude académique réalisée sur 4 520 enfants américains, lors de laquelle les chercheurs ont établi un lien entre le temps passé devant l’écran et les niveaux cognitifs des enfants. Les enfants âgés de 8 à 11 ans passant moins de deux heures par jour devant l’écran ont mieux réussi les tests d’aptitude mentale que ceux qui passaient plus de temps. Nous savons que ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les parents, surtout lorsqu’il est aussi facile de laisser les enfants s’occuper eux-mêmes avec leurs applications favorites, mais il convient de fixer des limites pour leur permettre de grandir sans trop dépendre de leurs appareils.

Mon enfant voit-il du contenu inapproprié ?

Une étude de 2016 menée par la Middlesex University a montré que 53 % des enfants âgés de 11 à 16 ans au Royaume-Uni ont visionné du contenu pornographique en ligne. La même année, un rapport du Centre de recherche sur la Cyberintimidation aux États-Unis a montré qu’environ 34 % des adolescents ont avoué avoir été victimes de cyberintimidation. Le Pew Research Center indique que 40 % des mineurs interrogés ont avoué avoir discuté avec des étrangers en ligne. Malheureusement, Internet permet à tous de se faire passer pour n’importe qui, et les mauvais acteurs peuvent abuser ou se servir d’utilisateurs innocents. Il s’agit là d’un autre secteur où une communication claire et ouverte dans les familles est vitale. Il peut s’avérer sain d’encourager les enfants à s’exprimer lorsque quelque chose les dérange ou les perturbe en ligne.

Un œil sur les fournisseurs

Les opérateurs Internet et de réseaux mobiles (MNO) sont les gardiens du monde connecté. Ils ont la possibilité de renforcer la confiance de leurs clients en offrant une expérience connectée sécurisée aux adultes comme aux enfants. Les fournisseurs réseau traditionnels sont confrontés à la baisse de leurs revenus, liée au fait que les opérateurs de réseaux virtuels mobiles (MVNO) et les plateformes de messagerie par contournement (OTT) captent une part toujours plus importante du marché des communications Les services à valeur ajoutée, comme les contrôles parentaux, constituent une opportunité d’améliorer les revenus tout en améliorant les avantages concurrentiels et la fidélisation des abonnés.

D’un point de vue critique, les opérateurs réseau disposent de nombreux avantages par rapport aux solutions OTT traditionnelles ou aux systèmes d’exploitation natifs. Leur avantage le plus important réside probablement dans leur capacité à proposer des solutions fonctionnant sur plusieurs systèmes d’exploitation, ainsi que des expériences de facturation, des fonctionnalités et une assistance intégrées.

Au vu des influences de la société et du secteur, Avast croit qu’il faut donner aux parents les moyens de s'informer concernant les actions de leurs enfants en ligne afin d’établir un dialogue constructif, centré sur les pratiques de sécurité en ligne et la sécurité en général.

L’approche Avast

Nous travaillons en étroite collaboration avec les parents pour comprendre l’évolution de leurs inquiétudes concernant la sécurité de leurs enfants. Avast Family Space, une solution de contrôles parentaux mobile, basée sur une application, a été conçue en tenant compte de ces inquiétudes, et elle est constamment mise à jour et améliorée. Notre objectif consiste à fournir aux parents un « assistant familial intelligent », qui contribue à assurer la sécurité des enfants à l’aide des catégories de fonctions suivantes :

1. Filtres de contenu :Assurez-vous que vos enfants ne soient pas exposés à du contenu inapproprié en définissant des filtres de contenu par âge et par catégorie.

2. Limites de temps passé devant l’écran :Aidez votre famille à adopter de meilleures habitudes numériques en définissant des temps d’arrêt des données, afin qu’elle puisse se concentrer sur l’école, le sommeil, la famille, et d’autres priorités.

3. Informations basées sur l’IA :Soyez informé lorsqu’un élément sort de l’ordinaire : nous trierons les données pour que vous puissiez jouer votre rôle de parent.

4. Emplacement de l’enfant : Soyez rassuré en sachant que vos enfants sont en sécurité où qu’ils aillent, grâce à l’emplacement en temps réel, les alertes planifiées, les prises de contact, les alertes de géorepérage, etc.

Cela fait plus de dix ans que nous nous associons aux plus grands fournisseurs de réseau Internet et mobile du monde pour offrir une solution de contrôles parentaux en marque blanche à leurs clients. Avast offre une surveillance et un support réseau permanents, afin que nos partenaires puissent offrir à leurs clients des expériences positives lorsqu’il s’agit d’assurer la sécurité de leurs proches.

Pour plus d’informations, découvrez les solutions de sécurité familiale Avast que nos partenaires utilisent pour améliorer la fidélité des clients et leurs revenus mensuels.


Avast est le leader mondial de la cybersécurité, protégeant des centaines de millions d’utilisateurs dans le monde entier. Protégez tous vos appareils avec notre antivirus gratuit primé.

Merci d’utiliser Avast Antivirus et de nous recommander à vos amis et votre famille. Pour toutes les dernières actualités, pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter.