Conseils

Les bébés ne naissent pas dans les choux. #SaferInternetDay

Margaux Carèje, 8 février 2021

L'utilisation d'internet par les enfants met la pression sur 73% des parents pour qu'ils aient - la discussion - plus tôt que prévu.

Les nouvelles découvertes d'Avast montrent que l'exposition au contenu adulte sur internet est la préoccupation numéro un des parents en ce moment.

A l'occasion du #SaferInternetDay le 9 février (journée pour un internet plus sûr), une étude Avast montre que la majorité des parents français sont confrontés à des pressions croissantes pour avoir des conversations importantes avec leurs enfants sur le sexe et les relations - et ce, avant l'âge obligatoire actuel où ces sujets sont enseignés à l'école.

Dans le cadre d'une étude mondiale, Avast a constaté qu'une écrasante majorité de parents (73 %) s'accorde à dire qu'Internet a accéléré les conversations avec les enfants sur le sexe. L'entreprise a constaté que 91 % des parents citent l'exposition involontaire à du matériel pour adultes comme l'une de leurs plus grandes préoccupations concernant l'utilisation d'Internet par leurs enfants. 8 enfants sur 10 (81 %) qui ont admis avoir eu de mauvaises expériences en ligne pendant le confinement disent avoir été exposés à des contenus offensants, grossiers et pour adultes.
Plus de la moitié des parents en France (55 %) ont eu des conversations avec leurs enfants sur le sexe avant que leur enfant n'ait 10 ans ou moins. Dans le même temps, seul 37 % ont déclaré qu'ils avaient prévu d'avoir cette conversation avec leur enfant à cet âge.

Parmi les autres inquiétudes liées à l'utilisation accrue de l'internet, 68 % des parents s'inquiètent de voir leurs enfants visiter des sites web inappropriés sans leur permission, et 48 % des parents disent qu'ils s'inquiètent souvent de voir leurs enfants voir des contenus pour adultes en ligne. 45 % déclarent que leur principale inquiétude concernant l'utilisation de l'internet par leurs enfants est qu'ils soient exposés à des sextos ou qu'ils y participent.


Sue Atkins, coach et experte britannique en matière de parentalité, a déclaré « Il est clair que le temps passé en ligne et en intérieur augmente le taux d'exposition des enfants à du matériel inapproprié et adulte. Cependant, d'après les conclusions d'Avast, il est positif de voir que les parents ont des conversations franches et ouvertes avec leurs enfants sur le sexe et les relations en même temps ». 

« Lorsque l'on aborde les conversations avec les enfants, il est important de commencer par comprendre ce qu'ils savent déjà. Donnez les faits à vos enfants, et corrigez toute information erronée qu'ils auraient pu rencontrer. Si un enfant est exposé à des contenus pour adultes en ligne, et que cela soulève des questions, il est vraiment utile que les parents soient préparés et détendus lorsqu'ils ont ces conversations importantes avec leurs enfants, et qu'ils se sentent en confiance pour répondre à leurs questions honnêtement et ouvertement ».


Peter Turner, Chief Commercial Officer chez Avast, a déclaré : « En tant que parent, je m'inquiète aussi du type de contenu que les enfants peuvent rencontrer par inadvertance lorsqu'ils utilisent l'internet. Les solutions technologiques qu'Avast et d'autres entreprises peuvent aider les parents, mais ce n'est qu'une moitié de la solution. Les parents doivent encore parler à leurs enfants et expliquer que les bébés ne naissent pas dans les choux ! La bonne nouvelle, c'est que nous savons, grâce à nos recherches, que les parents ont des discussions ouvertes et positives avec leurs enfants à un moment où nous passons tous beaucoup plus de temps en ligne ».

Malgré ces préoccupations et les pressions exercées pour avoir des conversations sur le sexe et les relations plus tôt que prévu, la société a constaté que les parents, dans tout le pays, prennent les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de leurs enfants et les éduquer sur ce qu'il est - et n'est pas - approprié de voir et de faire en ligne.


44 % des parents ont eu des conversations avec leur enfant sur ce qui est considéré comme un bon ou un mauvais comportement en ligne. 42 % des parents travaillent avec leurs enfants pour convenir de ce qu'il est sûr de faire en ligne, par exemple les sites web à visiter, les applications qu'ils sont autorisés à utiliser.

Au-delà des conversations franches et ouvertes avec leurs enfants, les parents prennent également des mesures supplémentaires pour protéger leurs enfants. 29 % des parents s'assurent de mettre en place un contrôle parental sur chaque appareil qu'ils utilisent, 32 % des parents suivent régulièrement l'historique des recherches de leur enfant et 24 % n'autorisent l'utilisation d'internet que dans les parties communes de la maison, comme la cuisine ou le salon.

Conseils pour les parents confrontés à « la discussion » avec leurs enfants :

Parler de sexe et de relations avec les enfants est une conversation qui dure toute la vie. Le fait de dire un peu de choses à la fois au lieu d'avoir « la conversation » vous libère de la pression et aide votre enfant à assimiler vos valeurs et vos informations au fil du temps. Le fait d'avoir des conversations régulières envoie également le message que ces sujets sont suffisamment importants pour continuer à être abordés et qu'ils font partie de la vie normale.

Créez un espace sûr pour la conversation. Il est important que votre enfant se sente à l'aise de venir vous voir pour obtenir des informations fiables et honnêtes. Soyez donc honnête, détendu et confiant.

Expliquez les choses à un niveau que votre enfant peut comprendre, et assurez-vous qu'il dispose des faits.

Ne tirez pas de conclusions hâtives sur les raisons pour lesquelles il demande ce qu'il demande. Vous pouvez dire : « Dis-moi ce que tu sais déjà à ce sujet ? »
Donnez des réponses courtes et simples et, après avoir donné une réponse, maintenez la conversation ouverte. Vous pouvez dire : « As-tu d'autres questions ? »
Vérifiez leur compréhension et demandez : « Est-ce que cela répond à ta question ? »

 



Avast est un leader mondial de la cybersécurité et de la protection de la vie privée avec des centaines de millions d'utilisateurs dans le monde. Protégez tous vos appareils avec notre produits antivirus, anti-ransomware et de protection de la vie privée.