Actualités de la sécurité

Il a fallu une pandémie pour que les codes QR deviennent pertinents.

Emma McGowan, 20 mai 2021 11:33:22
Emma McGowan, 20 mai 2021 11:33:22

Tout a changé pour les codes QR lorsque le Covid-19 a stoppé net le secteur de la restauration début 2020.

Les codes QR sont soudainement partout. Menus de restaurants. Notices d'installations d'appareils. Garanties. Mais alors qu'ils apparaissent plus vite qu'une tendance TikTok, vous pourriez être surpris d'apprendre qu'ils ont été créés en 1994, ce qui leur donne presque le même âge qu'Internet. Ils sont donc assez anciens, pour l'ère de la technologie, mais ils commencent tout juste à nous intéresser. Pourquoi ce rebond ? 

Les codes à réponse rapide (QR- Quick Response) ont été inventés par l'entreprise automobile japonaise Denso Wave. L'objectif était de rendre la lecture des pièces automobiles plus facile et plus efficace grâce à un nouveau code-barres capable de contenir plus d'informations que le traditionnel code rectangulaire. Le design noir et blanc s'inspire du jeu de société populaire Go et un code QR peut contenir exponentiellement plus d'informations qu'un code-barres traditionnel.

Mais l'adoption des codes QR en dehors du secteur manufacturier a été lente, principalement parce que nous ne disposions pas de la technologie grand public pour les utiliser. N'oubliez pas : Tout comme un code-barres, un code QR nécessite un scanner spécial. Et qui en a un à la maison ?

Eh bien, après 2007, presque tout le monde en a un. Le premier iPhone est sorti cette année-là et je n'ai pas besoin de vous dire à quel point il a eu du succès. Vous aviez toujours besoin d'une application spéciale pour scanner les codes QR, mais il n'a fallu que quelques années pour qu'ils se répandent partout. On les voyait sur les portes des magasins de proximité, sur les cartes de visite, sur certaines formes de monnaie - j'en ai même vu un géant passer sur le côté d'un bus public. Et, dans une certaine mesure, ils ont attiré l'attention du public : 14 millions d'Américains équipés de smartphones ont scanné un code QR ou un code-barres en 2011.

Mais ils ne fonctionnaient tout simplement pas. Ils étaient placés à des endroits bizarres. Ils nécessitaient leur propre logiciel pour même y accéder. Ils menaient à des liens bizarres. Et ils étaient, franchement, laids. C'était un gadget stupide, rien de plus qu'un stratagème marketing pour les entreprises ou les particuliers qui voulaient paraître à la pointe des dernières tendances.

En 2013, le monde était tellement saturé de codes QR inutiles qu'ils étaient largement tournés en dérision. (Exemple concret : un livre a été publié, intitulé Les codes QR tuent les chatons : comment aliéner les clients, décourager les employés et mettre votre entreprise à terre). Comme une chanson entraînante du Top 40, les codes QR ont été dépassés.

Le prochain grand moment pour les codes QR a eu lieu en septembre 2017, lorsqu'Apple a publié iOS 11. Le nouveau système d'exploitation incluait la possibilité de scanner les codes QR à partir de l'application native de l'appareil photo. Cela peut sembler être un changement relativement mineur, mais cette mise à jour a supprimé le dernier obstacle technologique à l'adoption et à l'acceptation plus large des codes QR.

Et pourtant, les codes QR n'ont toujours pas décollé. Peut-être que le mauvais goût du premier engouement pour les codes QR était encore présent dans la bouche des équipes de marketing et des technophiles. Dans un monde qui évolue aussi rapidement que celui de la technologie grand public, personne ne veut paraître dépassé. Et les codes QR n'étaient définitivement pas cool.

Tout a changé lorsque la pandémie de Covid-19 a mis fin au secteur de la restauration au début de 2020. Afin de rouvrir leurs portes et de rassurer leurs clients, les restaurants se sont débarrassés des menus portatifs (difficiles, voire impossibles à désinfecter) et ont rapidement mis en place des codes QR renvoyant à des menus en ligne. En juin 2020, les codes QR étaient devenus largement utilisés et acceptés dans le secteur de la restauration.

Mais s'il a fallu un virus aérien pour que nous utilisions tous enfin les codes QR (même si, pour être honnête, ils sont beaucoup plus populaires en Chine), il est important de faire attention aux virus numériques lorsque vous les utilisez. Les codes QR étant désormais faciles à créer et à placer, ils peuvent être infectés par des logiciels malveillants. Et, selon Christopher Budd, responsable principal de la communication sur les menaces mondiales chez Avast, il ne faut jamais cliquer sur quelque chose quand on ne sait pas où cela va nous mener.

« Le plus gros problème avec quelque chose comme un code QR est qu'il va à l'encontre de ce que nous disons tout le temps aux gens, à savoir de ne pas cliquer sur les liens. Allez vous-même à l'URL », explique M. Budd. « Mais les codes QR vous amènent directement à une page spécifique que vous auriez dû passer 10 minutes à essayer de trouver en la tapant manuellement. Nous comprenons que vous allez le faire, car vous ne voulez pas - ou ne pouvez pas - passer 15 minutes à naviguer vers un site enterré ».

La meilleure pratique consiste donc à prendre une seconde pour cliquer sur la petite icône de verrouillage qui s'affiche et vérifier le certificat (le cadenas). Assurez-vous qu'il vous dirige bien vers le site que vous souhaitez visiter. Et, selon Christopher Budd, si quelque chose d'inattendu se produit - comme un téléchargement, par exemple - arrêtez le téléchargement et fermez-le immédiatement.


NOUS AVONS BESOIN DE VOUS : aidez-nous à combattre les pirates informatiques en nous envoyant les e-mails et SMS frauduleux que vous recevez (transfert d'e-mails, liens suspicieux ou captures d'écran) à l'adresse signalement@avast.com

Avast est un leader mondial de la cybersécurité, protégeant des centaines de millions d'utilisateurs dans le monde. Protégez tous vos appareils avec notre antivirus gratuit primé.