Actualités de la sécurité

Un escroc lituanien donne une leçon de 122 millions de dollars à Google et Facebook

Avast Security News Team, 29 mars 2019

Que pouvons-nous apprendre de l’homme qui a volé 122 millions de dollars à Google et Facebook sans même que ces derniers ne le remarquent ?

Le lituanien Evaldas Rimasauskas a plaidé coupable la semaine dernière pour fraude électronique, vol d'identité aggravé et blanchiment d’argent, dont la somme s’élève à 99 millions de dollars pour Facebook et 23 millions de dollars pour Google. Ce qui pourrait sembler être un plan compliqué était en fait étonnamment simpliste : Rimasauskas envoyait des factures à Facebook et Google, et les compagnies les payaient. Il n’a jamais fourni aucun bien ni service, mais les compagnies le payaient malgré tout.

Nous avons tendance à imaginer les pirates comme étant des génies du crime. Nous les voyons comme des génies, capables de déchiffrer du code impossible et d'infiltrer nos ordinateurs grâce à des méthodes qui échappent notre compréhension. En réalité, de nombreux escrocs sont des gens normaux qui réussissent à profiter de faiblesses communes de la nature humaine. Ils profitent de choses comme notre confiance en l’autorité et du fait que nous sommes occupés.

Rimasauskas falsifiait des documents comme des factures, des contrats et des lettres de compagnie pour simuler ses transactions. Il a usurpé l’identité d’une compagnie logicielle taïwanaise appelée Quanta Computer Inc. en inscrivant le même nom d’entreprise en Lettonie. Pendant des années, les géants de la technologie n’ont pas remarqué que ces demandes d’argent étaient frauduleuses. Ils n’ont pas assez prêté attention à ces documents pour remarquer que quelque chose clochait.

Cette méthode est en quelque sorte comparable au phishing, où les fraudeurs se font passer pour votre banque, PayPal ou un fournisseur afin de vous soutirer des informations personnelles qui les aideront à usurper votre identité. Un faux email de votre banque, qui ressemble en tout point à un vrai, peut être difficile à détecter, surtout lorsque nous sommes habitués à faire confiance à notre banque et que nous sommes très occupés ou que nous faisons plusieurs choses en même temps.

Ainsi, si vous avez un jour été victime de n’importe quel type de ruse d’ingénierie sociale, n’ayez pas honte. Comme vous pouvez le constater, cela arrive même aux meilleurs d’entre nous.

Ayez un coup d’avance sur les escrocs

Que pouvons-nous apprendre de l’ingénieuse supercherie de Rimasauskas ? Contrairement aux géants de la technologie, vous n’avez probablement pas des millions de dollars à portée de mains. Voici donc quelques astuces pour veiller à ne pas vous défaire accidentellement de votre argent.

  • Lorsque vous recevez une facture, vérifiez bien que vous avez reçu le produit ou le service pour lequel vous êtes facturé.
  • N'ouvrez pas les emails provenant d’inconnus et ne téléchargez jamais de pièces jointes ou n’ouvrez jamais les liens d’expéditeurs inconnus.
  • Vous devez comprendre que les escroqueries se font aussi sur mobile. Veillez à sécuriser votre téléphone.
  • Faites attention aux plans malveillants sur les réseaux sociaux, qui sont en hausse.

La connaissance apporte le pouvoir, et comprendre le fonctionnement d’escroqueries ordinaires constitue la meilleure façon de les éviter. Un soupçon de vigilance contribue grandement à votre sécurité sur tous les aspects de votre vie numérique.


Avast est le leader mondial de la cybersécurité, protégeant des centaines de millions d’utilisateurs dans le monde entier. Protégez tous vos appareils avec notre antivirus gratuit primé. Protégez votre confidentialité et chiffrez votre connexion en ligne avec le VPN SecureLine.

Apprenez-en davantage sur les produits qui protègent votre vie numérique sur avast.com. Obtenez toutes les dernières nouvelles sur les cybermenaces d’aujourd’hui et comment les vaincre sur blog.avast.com.

Merci d’utiliser Avast Antivirus et de nous recommander à vos amis et votre famille. Pour toutes les dernières actualités, pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter.