Étude des menaces

Enseignement à distance : seuls 23 % des parents ont supervisé les activités en ligne de leurs enfants

Bastien Dubuc, 7 octobre 2020

Pendant le confinement, seuls 23 % des parents français ont supervisé les activités en ligne de leurs enfants.

Au premier abord, l’enseignement à distance a suscité beaucoup d’inquiétude de la part des parents et a constitué un véritable défi pour une majorité des professeurs, peu habitués à utiliser des outils numériques. Durant cette période, l’Education Nationale a par ailleurs entamé un changement durable en faveur du télé-enseignement et de la digitalisation du système scolaire en multipliant les initiatives et les outils afin de faciliter les communications et le suivi des élèves de plus en plus enclins à utiliser des appareils numériques pour suivre leurs cours ; et ce quel que soit leur niveau. 

Pour en savoir plus, Avast a réalisé une étude* consacrée à la façon dont les parents et les enseignants ont géré l’école à distance durant la période de confinement. 

L’ensemble des données démontrent que les enseignants et les parents ont réussi à s'adapter à la situation et à mener à bien les missions éducatives, notamment les devoirs, grâce aux plateformes et outils numériques à leur disposition. Cependant, de nombreuses lacunes ont été observées, en particulier en termes de prévention des jeunes enfants sur la confidentialité et la sécurité en ligne.

En dehors du temps scolaire, un enfant sur deux a passé plus de 2 heures par jour sur Internet.

Temps passé en ligne - Les parents sont conscients de l'importance de la sécurité en ligne et veulent protéger au maximum leurs enfants lorsque ces derniers sont connectés à Internet. Néanmoins, ils admettent que, lors de la crise sanitaire, ils n'ont pas eu suffisamment de temps disponible pour superviser leurs activités en ligne. Ainsi, en France, en dehors du temps scolaire, un enfant sur deux a passé plus de 2 heures par jour sur Internet, et 15 % étaient même connectés plus de 4 heures quotidiennement.

Prévention et protection - Un tiers des parents (34 %) affirme surveiller régulièrement les applications utilisées par leur progéniture, et contrôlent également les interlocuteurs et le contenu de leurs conversations sur les messageries en ligne. Seuls 44 % des répondants affirment protéger l’appareil de leurs enfants à l’aide d’un programme antivirus, et 23 % utilisent des logiciels de contrôle parental. Par ailleurs, un parent sur cinq (18 %) connait le mot de passe des comptes de réseaux sociaux de ses enfants, et 14 % n’hésite pas à bloquer directement les contacts, applications et sites web jugés inappropriés. Discuter avec les enfants, particulièrement en amont et lors des premières navigations, est essentiel puisque cela leur inculque les bons comportements à avoir et les aide à reconnaitre ceux qui peuvent être dangereux.

Nous avons constaté une augmentation de 20 % des cyberattaques par ransomwares dans le monde pendant la période de confinement.

« Seul un parent sur cinq en France s'occupe de la protection et du contrôle de son enfant en ligne d'une manière ou d'une autre, analyse Bastien Dubuc, Country Manager France chez Avast. Nous avons également constaté chez Avast une augmentation de 20 % des cyberattaques par ransomwares dans le monde, pendant la période de confinement. Par conséquent, l’éducation et la prévention des enfants quant aux risques présents sur Internet est un enjeu décisif. »

Confidentialité - Plus de 35 % des parents français rapportent que les enseignants n’ont pas sensibilisé leurs élèves aux règles de sécurité en ligne, notamment sur la notion de droit d'auteur ou de cyberharcèlement. D’après l’étude, seule la moitié des professeurs suivaient en effet scrupuleusement la confidentialité imposée par la situation, comme par exemple le fait de ne pas partager un travail avec des parents ou d’autres élèves, sans demander la permission au préalable. Bastien Dubuc explique que « l’une des difficultés, en termes de protection des données personnelles des enfants, est le partage de travaux scolaires et de documents pouvant contenir des informations sensibles. En France, près de 16 % des élèves ont vu leur travail partagé sur des plateformes web accessibles à leurs camarades de classe et aux parents. »

Pour conclure, l’étude révèle que 50 % des parents en France sont satisfaits de l'apprentissage à distance de leurs enfants, lesquels ont en outre gagné en responsabilité et en indépendance en apprenant dans de telles circonstances. Toutefois, un parent sur cinq admet avoir été particulièrement insatisfait de l’enseignement dispensé, et 29 % d’entre eux évoquent s’être sentis surchargés par la tâche supplémentaire de l’école à la maison.

*Menée en juin 2020, l'enquête Avast est composée d’un échantillon de 6 000 répondants dans 12 pays, dont la France.



NOUS AVONS BESOIN DE VOUS : aidez-nous à combattre les pirates informatiques en nous envoyant les e-mails et SMS frauduleux que vous recevez (transfert d'e-mails, liens suspicieux ou captures d'écran) à l'adresse signalement@avast.com

Avast est un leader mondial de la cybersécurité, protégeant des centaines de millions d'utilisateurs dans le monde. Protégez tous vos appareils avec notre antivirus gratuit primé.