Actualités de la sécurité

Les familles ont-elles besoin du contrôle parental ?

Emma McGowan, 2 janvier 2021

Parler de sécurité en ligne ne suffit pas

Selon l’enquête Generation Lockdown 2020 d’Avast Kids Online, 44 % des parents se sont mis d’accord avec leurs enfants sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire sur Internet. C’est formidable ! La meilleure défense contre les risques en ligne est la communication, la communication et la communication.

Mais, comme le savent tous les parents, les enfants ne respectent pas toujours les règles. Et c’est là que les limites numériques sous la forme de contrôle parental entrent en jeu, en particulier pour les enfants de moins de 12 ans. Cependant, les parents ne semblent pas en tenir compte en matière de sécurité en ligne : seules 34 % des personnes ayant répondu à l’enquête Génération Confinée d’Avast Kids Online mettent en place un contrôle parental sur tous les appareils utilisés par leurs enfants, et 36 % s’assurent que les paramètres de confidentialité sont activés sur les applications et les sites de réseaux sociaux.

La psychothérapeute et auteur Catherine Knibbs, qui a travaillé dans le domaine de la technologie avant de se tourner vers celui de la santé mentale, estime que pour assurer la sécurité de vos enfants sur Internet, le meilleur moyen est la conversation combinée aux limites numériques.

« La meilleure forme de contrôle parental est la conversation », explique-t-elle. « Et si vous ne vous sentez pas suffisamment à l’aise, vous pouvez utiliser un outil pour vous aider. »

Chez elle, Catherine Knibbs a choisi d’installer l’ordinateur familial dans le salon. Résultat : «beaucoup de conversations et d’interactions» lorsque ses enfants étaient plus jeunes, car il lui suffisait de regarder par-dessus leur épaule et de commenter ce qu’ils faisaient. Mais alors qu’ils grandissaient, elle a compris qu’elle allait devoir changer de système. 

« Quand ils avaient neuf ou dix ans, explique Catherine Knibbs, je leur ai dit que même si je ne pouvais pas tout voir de mes propres yeux, j’aimerais savoir ce qu’ils font en ligne. J’ai donc acheté un logiciel qui m’informait de tout langage inapproprié ou agressif pendant qu’ils étaient en ligne. »

Presque immédiatement, elle a commencé à recevoir des milliers de notifications chaque jour : d’autres internautes utilisant un langage inapproprié dans les jeux World of Warcraft auxquels jouaient ses fils. Elle a utilisé cette information pour aborder le sujet des jurons avec ses garçons.

« Je leur ai dit : "Vous rencontrerez des gens qui jurent et qui utilisent des mots que vous ne comprenez pas. Dans ce cas, il vaudrait mieux que vous veniez me voir plutôt que de chercher vous-même sur Google."

L’expérience de Knibbs est un très bon exemple de la manière dont la communication ouverte et le contrôle parental peuvent fonctionner en tandem pour protéger les enfants. Et vous avez de la chance : de nos jours, vous n’avez pas besoin de savoir comment installer un logiciel spécial pour configurer le contrôle parental. IOS et Android offrent tous deux des paramètres de contrôle parental intégrés, et si ceux-ci ne font pas l’affaire, il existe des applications faciles à utiliser que vous pouvez installer pour protéger vos enfants

Contrôle parental sur iOS

Apple a de très bons paramètres de contrôle parental intégrés sur iPhone, iPad, iPod, Apple TV, ou ordinateur Mac. Tout ce dont vous avez besoin se trouve sous « Temps d’écran » dans vos Paramètres. 

Sur iOS, le contrôle parental comprend :

Lorsque vous décidez de mettre en place le contrôle parental de cette façon, ne perdez pas de vue que vous devez faire vos propres recherches et décider vous-même quels contrôles sont appropriés pour tel ou tel âge. Certains parents apprécient ce niveau de contrôle supplémentaire, tandis que d’autres peuvent se sentir dépassés. Pour ceux qui souhaitent un peu plus de conseils, jetez un œil à Avast Family Space, qui comprend des filtres prédéfinis en fonction de l’âge de votre enfant.

Contrôle parental sur Android

Android a longtemps été le système d’exploitation préféré des utilisateurs un peu plus avancés, car il vous permet de personnaliser et d’adapter davantage que celui d’iOS. Mais cela signifie aussi qu’il est un peu plus délicat de configurer le contrôle parental par vous-même sur Android.

Contrairement à iOS, Android ne dispose pas de son propre contrôle parental intégré. Les outils intégrés vous permettent certes d’empêcher certains téléchargements d’applications, de créer un profil restreint, de limiter l’utilisation des données en Wi-Fi, de restreindre l’utilisation des données et de configurer des alertes d’utilisation des données. 

Mais il s’agit plus d’utiliser les paramètres existants dans Android pour contrôler certaines actions que d’un véritable système de contrôle parental. Si vous souhaitez restreindre le contenu ou simplement obtenir un peu d’aide pour déterminer ce que vous devriez faire, vous allez devoir télécharger une application tierce dans le Google Play Store. (Nous recommandons bien entendu Avast Family Space

Contrôle parental de votre réseau domestique

Enfin, vous pouvez configurer le contrôle parental sur votre réseau domestique. C’est utile si vos enfants sont assez jeunes et utilisent uniquement ou principalement des appareils dans votre maison. Si vous choisissez cette option, vous n’avez pas à définir de restrictions spécifiques pour chaque appareil. Cependant, il n’est pas très difficile de supprimer un appareil des restrictions au niveau du réseau (en plus, ce système ne fonctionne qu’à l’intérieur de la maison). Vous pouvez donc oublier cette option si vous avez des ados à la maison.

Pour configurer des restrictions sur votre réseau domestique, vous devez modifier les paramètres de votre routeur Wi-Fi. Votre routeur est le point d’entrée et de sortie de tout contenu Internet (hors données de téléphone portable) dans votre maison. De nombreux routeurs sont livrés avec des fonctionnalités de contrôle parental intégrées que vous pouvez découvrir dans le manuel d’utilisation ou en recherchant sur Google le nom de votre routeur et « contrôle parental ».

Si votre routeur n’a pas de contrôle parental intégré, vous pouvez le configurer vous-même en changeant votre routeur en OpenDNS, ce qui permet le filtrage web. Cette opération vous paraît un peu technique ? Pas de panique ! C’est simple comme bonjour : rendez-vous sur le site OpenDNS et suivez leurs instructions.

Enfin, vous pouvez acheter un logiciel tiers pour vous aider à protéger, gérer et surveiller votre réseau domestique (en anglais). Cette option simplifie parfois grandement les choses.

Bien que la mise en œuvre du contrôle parental puisse sembler un peu intimidante, elle est essentielle pour protéger vos enfants en ligne. Prenez les choses sous cet angle : vous expliquez à votre enfant pourquoi il est important d’aller à l’école tous les jours. Mais vous ne vous arrêtez pas là ! Vous vérifiez également auprès de son école qu’il s’y présente et y reste toute la journée. De plus, s’il sèche les cours, un système est en place pour que l’école vous en informe. 

Établir un contrôle parental numérique, c’est faire la même chose pour votre enfant en ligne : vous assurer que votre enfant respecte les limites sur lesquelles vous vous êtes entendus tous les deux. Parce que même si vous ne pouvez pas être avec eux 24h/24 en ligne ou en personne, vous pouvez utiliser les outils à votre disposition pour les garder en sécurité. 



Avast est un leader mondial de la cybersécurité et de la protection de la vie privée avec des centaines de millions d'utilisateurs dans le monde. Protégez tous vos appareils avec notre produits antivirus, anti-ransomware et de protection de la vie privée.