Cyberattaque historique de Yahoo! : l'importance de sécuriser ses mots de passe

Bastien Dubuc, 26 septembre 2016

Piratage de plus de 500 millions de comptes Yahoo!: Découvrez comment optimiser la sécurité de vos mots de passe et de vos comptes en ligne.

La cyberattaque dont a été victime Yahoo! est historique de par son ampleur. Elle a affecté 500 millions de comptes utilisateurs, ce qui constitue, selon des experts, le plus gros piratage massif de données individuelles contre une seule société jamais rendu public. Cependant, Yahoo! n'est pas la première et ne sera sûrement pas la dernière à être touché par ce phénomène. Nous avons encore en mémoire les piratages de Dropbox, Badoo, MySpace, Tumblr ou encore LinkedIn pour n'en citer que quelques-uns. 

Une attaque d'une ampleur historique

Outre l'ampleur de cette attaque, la dangerosité particulière du piratage de Yahoo ! réside dans le fait que les données ont été dérobées en 2014, soit deux ans avant que l'information ne soit découverte et rendue publique, deux ans durant lesquels les données ont pu circuler librement. Les hackers peuvent revendre ces informations sous forme de base de données qui peuvent ensuite être utilisées à des fins commerciales comme criminelles. 

Selon Yahoo!, les hackers ont volé des informations personnelles comme des dates de naissance, des noms, des adresses électroniques, des numéros de téléphone et des mots de passe. Les principaux risques face à ce piratage comprennent l'utilisation des adresses e-mails à des fins de "spam commerciaux", l'usurpation d’identité sur internet ainsi que l'envoi d'e-mail a vos proches pour leur demander de l'argent en se faisant passer par vous ou encore l’accès à vos différents comptes utilisant le même mot de passe. 

Comment sécuriser ses mots de passe?

Tout d'abord, si vous avez un compte Yahoo, la première chose à faire est de changer votre mot de passe ainsi que la question de sécurité car elle pourrait permettre aux pirates de créer un nouveau mot de passe et de pouvoir accéder à vos comptes (cliquez ici pour accéder à votre compte Yahoo! et pouvoir en changer le mot de passe). Si vous utilisez le même mot de passe pour différents comptes, n'oubliez pas de le changer partout. Vous pouvez également envoyer un message à vos contacts pour les prévenir au cas où ils auraient été contactés par les pirates informatiques.

De manière générale, vous pouvez suivre ces quelques règles afin de sécuriser au maximum vos comptes en ligne:

  • Changez votre mot de passe régulièrement. 
  • N’utilisez jamais le même mot de passe pour deux sites différents.
  • Choisissez un mot de passe solide (constitué d'au moins huit caractères, dont au moins 3 types de caractères différents parmi les quatre types de caractères existants (majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux). 
  • N'utilisez pas de mots de passe qui utilisent des informations d'identification trop évidentes (comme la date de naissance, le lieu de naissance ou le numéro de téléphone par exemple).
  • Lorsque celle-ci est disponible, activez la double identification (ou validation en deux étapes).
  • Consultez l'activité récente de vos comptes (pour voir si d'autres personnes que vous ont accédé en parallèle à votre compte).
  • Désactivez la question de sécurité (souvent simples, elles peuvent être retrouvées facilement).
  • Ne sauvegardez jamais vos mots de passe sur votre navigateur (il est très facile pour quiconque de s'emparer des mots de passe que vous sauvegardez sur votre navigateur).
  • Quand vous recevez un e-mail d’une personne inconnue ou que vous avez un doute sur son contenu, mettez-le à la corbeille directement.

Pour ne pas utiliser deux fois le même mot de passe et pour ne pas avoir à les sauvegarder dans votre navigateur, vous pouvez utiliser la solution gratuite "Avast Mots de Passe." Ainsi, vous n'aurez plus à vous soucier des hackers et autres pirates informatiques. 

 

Merci d’utiliser Avast Antivirus et de nous recommander à vos amis et votre famille. Pour toutes les dernières nouvelles, n’oubliez pas de nous suivre sur FacebookTwitter et Google+.

Articles liés