Conseils

Journée internationale des femmes : changer de carrière

Tami Reichold, 8 mars 2020

Comment une de nos collaboratrices a quitté le service des ressources humaines d’Avast pour revenir un an plus tard en tant qu’ingénieure logiciel junior

Quand j’avais 13 ans, un professeur m’a réprimandée parce que je n’avais pas d’ordinateur chez moi. Ma mère n’avait pas les moyens d’en acheter un. Lorsque le directeur d’une autre d’école a entendu parler de cet incident injuste, il nous a fait un généreux don pour pouvoir en acheter un. J’étais loin de me douter que cet ordinateur influencerait mes études et ma carrière professionnelle.

Comme la plupart des enfants, ma première expérience informatique n’a pas été structurée. Un clic par-ci, un clic par-là. J’ai fait d’effrayants progrès au mini-golf préinstallé, et j’ai même modifié un fichier que j’ai fini par corrompre. J’étais accro, et mon intérêt pour le cours de technologies de l’information et de la communication est monté en flèche.

À la fin de mes études secondaires (j’avais 16 ans), j’ai décidé de travailler dans un bureau en tant qu'administratrice pour pouvoir être sur un ordinateur à plein temps et découvrir le monde du travail. Mais je me suis vite ennuyée. Ce que je faisais sur l’ordinateur au travail n’avait rien à voir avec ce que je faisais chez moi. Je passais mon temps à scanner des documents et des lettres, ce qui ne représentait pas un gros défi informatique. Après avoir réévalué mes options, j’ai démissionné et me suis inscrite en premier cycle universitaire de sciences sociales.  

Ces 4 années d’études ont été intensives. J’ai quitté mon pays natal, l’Allemagne, pour étudier les ressources humaines à l’Université d’Édimbourg, puis j’ai travaillé pour diverses entreprises à Londres. Tout était calculé : j’avais vu l’avancée de la technologie dans les ressources humaines comme une opportunité de combiner mon intérêt pour le relationnel avec ma passion pour l’informatique.

Cette transition m’a menée vers un poste en ressources humaines chez Avast, où tout a changé. Pour la première fois, j’étais immergée dans la culture high-tech, entourée de programmeurs et d’ingénieurs logiciel développant, innovant et résolvant des problèmes au quotidien. Plus j’entendais mes collègues parler de leurs projets, plus je m’intéressais à la programmation. Ne vous méprenez pas, j’adorais mon poste aux ressources humaines, mais il me manquait quelque chose. J’ai alors décidé de prendre le codage au sérieux.

En janvier 2019, l’aventure a commencé. Je passais mes soirées et mes week-ends à lire sur le codage et à suivre des cours en ligne. Alors que je commençais à maîtriser la programmation, j’ai eu des idées et ai commencé à inventer mon propre code. Je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer qu’un jour, je pourrais être une inventrice, comme mes collègues avastiens. J’ai écouté mes amis et les membres de ma famille qui m’ont conseillé d’y croire et de faire de ma passion un métier. Alors, je me suis fixée un objectif : d’ici 2020, je serais développeuse à part entière.

En septembre 2019, je me suis inscrite à un bootcamp de codage (12 semaines à temps plein) à la Flatiron School de Londres. J’ai eu cette idée en lisant des études et articles au sujet d’hommes et de femmes ayant réussi à changer de carrière. Après un processus de sélection éprouvant, j’ai été acceptée. J'avais passé la première étape. Pour pouvoir me consacrer à la formation, j’ai quitté mon poste aux ressources humaines chez Avast.

Comme son nom laissait présager, la formation, fut intensive. Dès qu’on terminait un projet, on en commençait un autre. Avec mes camarades, on s’enfermait dans des laboratoires pour créer à partir de concepts étudiés en classe. Il y avait des projets individuels et des projets en groupe. Et enfin la tâche ultime : le développement front-end et back-end d’une application à partir de rien. Un ascenseur émotionnel ponctué de moments de doute, de stress, d’épanouissement et finalement, de bonheur. Et en janvier 2020, j’ai validé la formation. J'avais passé la deuxième étape : l'accréditation. Je n’avais plus qu’à trouver du travail. 

Chez Avast, les individus ont toujours la priorité, et c'est valable aussi bien pour les collaborateurs que pour les clients. C’est cette philosophie qui en fait un environnement aussi propice à l’essor des femmes dans le secteur technologique. Avast promeut la coopération et une approche axée sur les personnes, dans tous les domaines, y compris la programmation et les techniques de pointe. L’inclusion et l’égalité des chances ne sont pas de simples intentions, ce sont des conditions.

En février 2020, j’ai eu la chance de pouvoir retourner chez Avast en tant qu’ingénieure logiciel junior. Durant les mois à venir, je mettrai donc en pratique les compétences que j’ai acquises et pourrai contribuer à la mission de l’entreprise : protéger les internautes. En parallèle, j’accompagnerai d’autres collègues d’Avast lors d’événements technologiques à Londres pour promouvoir la place des femmes dans cette industrie et réfléchir à des moyens non discriminatoires d'encourager la parité. Nous espérons aussi inciter plus de femmes à envisager une carrière dans la technologie. 

Conseils de Tami pour faire carrière dans la technologie :

  • Entrez en contact avec des professionnels de la tech et inspirez-vous de leur parcours pour créer votre propre trajectoire.
  • Utilisez toutes les ressources disponibles en ligne : cours, blogs, vidéos informatives, etc. Ce sont d’excellents outils pour débuter, et la plupart sont gratuits.
  • Entourez-vous des bonnes personnes : celles qui comprennent et/ou soutiennent vos envies et se réjouissent de votre succès.
  • Prenez votre temps. Fixez-vous des objectifs réalistes et des étapes réalisables, tout en rêvant grand.
  • Soyez un ambassadeur pour les autres. Le succès dépend rarement d’une seule personne. Trouvez le soutien dont vous avez besoin, et soutenez aussi ceux qui en ont besoin. La communauté Women in Tech se développe, et vous aussi.
  • Faites des choix judicieux. Lors de votre recherche d’emploi, intéressez-vous aux employeurs qui promeuvent la diversité et l’égalité des chances. 
  • Ne baissez pas les bras. Apprenez à négocier et prenez conscience de votre valeur. Cela vous aidera en entretien et tout au long de votre carrière.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS : aidez-nous à combattre les pirates informatiques en nous envoyant les e-mails et SMS frauduleux que vous recevez (transfert d'e-mails, liens suspicieux ou captures d'écran) à l'adresse signalement@avast.com

Avast est le leader mondial de la cybersécurité, protégeant des centaines de millions d’utilisateurs dans le monde entier. Protégez tous vos appareils avec notre antivirus gratuit primé.

Merci d’utiliser Avast Antivirus et de nous recommander à vos amis et votre famille. Pour toutes les dernières actualités, pensez à nous suivre sur Facebook et Twitter.