Black Friday : un enjeu pour les e-commerçants, des bons plans pour les internautes et des opportunités pour les hackers… !

Jaromír Hořejší, 27 novembre 2015

Black Friday : un enjeu pour les e-commerçants, des bons plans pour les internautes et des opportunités pour les hackers… !

Par Jaromir Horejsi, expert en sécurité et spécialiste des malwares chez Avast.

A l’approche des fêtes de fin d’année, les consommateurs français sont de plus en plus nombreux à profiter de la grande messe des promotions de fin novembre, connue sous les appellations de "Black Friday" et "Cyber Monday". Concept importé des États-Unis, cette période correspond à une affluence particulière dans les magasins au lendemain de la célébration de Thanksgiving – le dernier jeudi de novembre, et à son équivalent sur les sites de e-commerce le lundi suivant. Depuis quelques années, de nombreuses enseignes américaines déclinent ce concept en France et de plus en plus de commerçants français y participent.

Avec l’engouement des français pour le e-commerce, le Cyber Monday est aujourd’hui beaucoup plus populaire et ces quelques jours représentent une vraie opportunité pour les commerçants : non seulement de vendre ou d’écouler leurs stocks, mais aussi de se différencier et de donner une "bonne raison" aux consommateurs d’anticiper un peu leurs courses de Noël afin de profiter de promotions présentées comme exceptionnelles.

Si le Cyber Monday attire de plus en plus les internautes à l’affût de bonnes affaires, c’est également une aubaine pour les hackers : usurpation d’identité, vol de données personnelles ou encore interception des coordonnées bancaires via des e-mails d’hameçonnage (phishing), la liste des risques de sécurité liés au shopping en ligne est longue !

Jaromir Horejsi, expert en sécurité et spécialiste des malwares chez Avast, commente :

« Les hackers sont particulièrement intéressés par ce type d’événements où les opportunités de profiter de la naïveté de certains internautes se multiplient, notamment en utilisant des e-mails frauduleux proposant des offres spéciales. Il est donc primordial de disposer d’un minimum de protection en installant un antivirus sur tous les appareils connectés à internet : ordinateurs, tablettes et téléphones.

La mise à jour des logiciels est également essentielle : certains pirates peuvent utiliser les vulnérabilités se trouvant sur les anciennes versions des logiciels pour s’infiltrer dans les systèmes. Destinées à corriger ces éventuelles failles, les mises à jour sont donc indispensables et doivent être réalisées dès leur mise à disposition.

Au-delà des solutions technologiques, les internautes doivent également faire preuve de bon sens et se méfier d’offres trop alléchantes émanant de commerçants ou d’enseignes inconnus.

Par exemple, il existe une astuce pour s’assurer de la conformité d’un commerçant en matière de protection des données personnelles, en vérifiant simplement que le site utilise bien le protocole HTTPS. Symbolisé par un petit cadenas dans la barre d’adresse des navigateurs, ce protocole garantit une communication sécurisée des données. Si le cadenas n’est pas visible, il est vivement déconseillé aux internautes de partager la moindre information personnelle !

D’autres vérifications de base permettent aux internautes de minimiser les risques liés aux achats en ligne, par exemple le fait d’utiliser un service de paiement tiers de type Paypal ou une carte bancaire uniquement dédiée aux achats sur internet pour limiter les risques de fraudes. En outre, conserver des traces écrites des commandes permet de vérifier que les montants correspondent bien aux transactions effectuées sur les relevés bancaires.

Enfin, et de manière générale, il faut éviter d’échanger des données personnelles ou bancaires sur les réseaux Wi-Fi publics qui ne sont pas sécurisés, ou alors privilégier l’utilisation d’un VPN pour chiffrer les données et les rendre inaccessibles pour les hackers. »

 

Merci d’utiliser Avast Antivirus et de nous recommander à vos amis et votre famille. Pour toutes les dernières nouvelles, n’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Twitter et Google+.

Articles liés