L’arnaque des grands-parents : comment l’éviter ?

Kevin Martin, 19 octobre 2015

L’arnaque des grands-parents : comment l’éviter ?

Les scams visant les personnes âgées rapportent à leurs auteurs la somme de 3 milliards de dollars par an.

Depuis 2008, un scam visant les personnes âgées ne cesse de faire des victimes. Bob Gostischa, soixante-quatorze ans et évangéliste pour Avast en connait un rayon sur les scams, la sécurité et la protection de la vie privée a reçu récemment l’appel d’un scammeur qui a essayé de lui soutirer de l’argent. « Si cela m’est arrivé, cela peut arriver à n’importe qui », affirme Gostischa. 

En quoi consiste ce scam ?

Un scammeur vous appelle ou vous envoie un e-mail en prétendant être l’un de vos petits-enfants. Il explique alors avoir été arrêté à tort par la police et qu’il a besoin d’argent afin de pouvoir payer sa caution ou qu’il a été grièvement blessé dans un accident et a besoin d’argent pour payer ses soins. Si l’arnaque fonctionne et que la personne âgée semble tomber dans le piège, le scammeur lui demande alors de transférer de l’argent via Western Union et MoneyGram.

Bob nous a envoyé une retranscription de l’appel téléphonique afin que nous puissions partager son histoire avec les lecteurs de notre blog. « J’aurais pu tomber dans le piège car mon instinct premier était de vouloir l’aider. Nous devons être vigilants à chaque instant. », déclare-t-il.

Scammeuse : Bonjour papi, c’est ta petite fille. J’ai une laryngite donc ma voix est un peu bizarre.

Bob : Quelle petite-fille ?

Scammeuse : Comment ça ?

Bob : J’en ai plusieurs.

Scammeuse : La plus âgée.

Bob : Ah, d’accord...(suspicieux car elle n’a pas dit son nom). Tout va bien ?

Scammeuse : Non.

Bob: Que se passe-t-il ?

Scammeuse : J’ai visité des amis aux Chutes du Niagara et sur le chemin du retour j’ai eu un accident.

Bob : Est-ce que tu vas bien ?

Scammeuse : Oui, tout le monde va bien.

Bob : Et la voiture ?

Scammeuse : La voiture, ça va. Une femme est arrivée de n’importe où et on s’est rentrées dedans mais elle va bien.

Bob : Heureusement.

Scammeuse : Oui, mais les policiers m’ont demandé si j’avais bu et je leur ai répondu que non mais j’ai échoué au test d’alcoolémie à cause des cachets que je prends pour ma laryngite et j’ai passé la nuit en prison.

Bob : Et tu as un avocat?

Scammeuse : Oui, mais j’ai besoin d’argent pour payer ma caution. Tu peux m’envoyer 500 dollars via Western Union ?

Bob : Tu sais, c’est difficile en ce moment. Nous avons beaucoup de dépenses.

Scammeuse : S’il te plaît papi, je te rembourserais dès que possible.

Bob : Désolé ma chérie mais je ne peux pas.

Scammeuse : S’il te plaît papi, je ne veux pas rester en prison.

Bob : Je ne peux pas t’envoyer une somme pareille.

Scammeuse : elle raccroche...

 

« Ma petite-fille ne conduit pas et ne serait jamais partie aux Chutes du Niagara, je me suis donc douté qu’il s’agissait d’une arnaque, mais dans le cas contraire, j’aurais très bien pu tomber dans le piège », affirme Gostischa.

L’année passée, la chaîne de télévision CBS a interviewé un ancien scammeur qui avait réalisé ce scam a plusieurs reprises. Il a affirmé pouvoir se faire 10 000 dollars par jour grâce au scam des grands-parents. « Nous prenons pour cible les personne âgées de plus de 65 ans car elles sont plus crédules. Elles sont souvent à la maison et sont plus disponibles. Une fois qu’elles s’investissent émotionnellement, elles sont prêtes à tout pour vous », affirme le scammeur.

Comment éviter de tomber dans le piège ?

  • N’agissez jamais sous pression et prenez le temps de la réflexion.
  • Essayez de contacter vos petits-enfants ou d’autres membres de votre famille afin de vérifier si cet appel est légitime.
  • Ne transférez jamais d’argent suite à une demande via téléphone ou e-mail et méfiez-vous tout particulièrement des demandes de transfert vers l’étranger. Il y a fort à parier que vous ne reverrez plus votre argent.

 

Merci d’utiliser Avast Antivirus et de nous recommander à vos amis et votre famille. Pour toutes les dernières nouvelles, n’oubliez pas de nous suivre sur FacebookTwitter et Google+.

Articles liés