5 conseils pour des achats en ligne plus sûrs

Sander van Hezik Oct 7, 2021 4:16:30 PM

Il fut un temps où nous passions les sites Web au crible avant de communiquer notre numéro de carte bancaire, nos informations personnelles, et même notre vrai nom ! Mais cette époque est définitivement révolue.

De nos jours, alors que les achats en ligne ont de plus en plus la cote, les consommateurs communiquent leurs informations de carte de crédit sur une foule de sites Web. Certes, la sécurité de l’e-commerce et des paiements en ligne s’est aussi améliorée, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y a plus de failles de sécurité. À cela s’ajoute la menace de violations de données, si bien que même chez les grands détaillants, la sécurité n’est pas toujours garantie.

Alors, que doit faire un consommateur soucieux de la sécurité ? Éviter carrément d’acheter ? Ne payer qu’en espèces ? Pas de panique : voici quelques conseils pour des achats en ligne sûrs en cette période de vacances.

1. Utilisez des sites de confiance

Achetez sur des sites que vous connaissez déjà ou chez un grand détaillant. Ce qui ne veut pas dire pour autant que les grands sites de vente en ligne sont toujours sûrs, mais il est moins probable qu’ils vous arnaquent. Méfiez-vous des sites qui utilisent différents domaines de premier niveau ou qui sont mal orthographiés, ou – pire encore – qui combinent ces deux défauts (par exemple, amaz0n.info).

Une autre précaution consiste à utiliser si possible des services de paiement tiers, comme PayPal. Ceux-ci ajoutent une couche de sécurité entre vous et des voleurs potentiels.

2. Restez sur un réseau sécurisé

S’il est particulièrement tentant d’utiliser un réseau Wi-Fi public gratuit pour effectuer des achats lors des French Days, du Black Friday ou des soldes, gardez toujours à l’esprit qu’un Wi-Fi public est très peu sécurisé.

La sécurité d’un réseau est équivalente à celle de chacun de ses utilisateurs. Ainsi, si n’importe qui peut utiliser un réseau public, des personnes malveillantes y ont aussi accès. Vous devez toujours être vigilant lorsque vous utilisez un réseau public, même protégé par mot de passe. Après tout, en quoi le réseau du café du coin est-il protégé si le mot de passe est affiché sur le mur ? Si vous devez malgré tout acheter via un réseau public, veillez à activer votre VPN.

3. Utilisez un réseau privé virtuel (VPN)

Un VPN est indispensable si vous utilisez un réseau Wi-Fi public, qu’il soit ou non protégé par un mot de passe. Un VPN chiffre vos données. Vous pouvez donc effectuer vos achats comme d’habitude – naviguer sur un site, vous connecter ou vous inscrire sur un site, consulter votre compte bancaire, saisir vos informations de carte de crédit et votre adresse – sans avoir peur que des voleurs mettent la main sur vos données.

Un autre avantage du shopping sur un VPN est que vous pouvez parfois débloquer des offres soumises au filtrage géographique. Par exemple, un vol en avion peut être moins cher si vous réglez votre VPN sur un autre pays.

4. Ne partagez pas trop d’informations

Veillez à ne pas partager trop d’informations personnelles. Si un site de vente en ligne vous demande votre numéro de sécurité sociale, prenez vos jambes à votre cou. De même, si vous devez introduire des informations comme votre date de naissance, le nom de jeune fille de votre mère, le nom de votre premier animal de compagnie, ou vos revenus. Les sites vous promettent parfois des offres intéressantes en échange de ces informations. Demandez-vous donc si l’offre en vaut la peine. Le diable est dans les détails ; les cybercriminels peuvent causer un préjudice grave avec ces métadonnées.

Les seules informations dont la plupart des sites de vente en ligne ont besoin pour traiter votre achat sont votre nom, votre adresse de facturation (plus l’adresse d’expédition si vous achetez un article tangible), votre adresse e-mail et vos données de carte de crédit.

5. Vérifiez vos relevés bancaires

Il est toujours bon de vérifier régulièrement si des achats suspects n’apparaissent pas sur vos comptes de débit et de crédit, a fortiori en période de vacances. Si une transaction vous semble louche, enquêtez directement. Et si elle s’avère frauduleuse, informez-en votre banque ou l’émetteur de la carte et signalez immédiatement la carte en question.

Articles liés