Les habitudes de connexion aux réseaux Wi-Fi autour du globe selon Avast.

Business IT Research, 3 mars 2015

Les habitudes de connexion aux réseaux Wi-Fi autour du globe selon Avast.

L'utilisation des réseaux Wi-Fi publics non sécurisés est devenue extrêmement populaire autour du monde. Que ce soit lors d'un déplacement à l'étranger ou dans votre salon de thé préféré, vous exposez vos données personnelles à de nombreux dangers. Vous devriez donc utiliser impérativement une application de sécurité lors de votre connexion aux réseaux Wi-Fi de la même manière que vous verrouillez votre porte lorsque vous quittez votre domicile.


L’équipe d’Avast a récemment organisé une expérimentation de piratage globale lors de laquelle nos experts en sécurité mobile se sont rendus aux États-Unis, en Europe et en Asie afin d’étudier les habitudes de connexion sur les réseaux Wi-Fi publics dans neuf grandes villes. Notre étude a dévoilé que les utilisateurs mobiles ne prenaient pas les précautions nécessaires afin de protéger leurs données et leur vie privée.

Les experts mobiles d’Avast ont visité les villes de Chicago, de New York et de San Francisco aux États-Unis, les villes de Barcelone, Berlin et Londres en Europe et enfin les villes de Hong Kong, Séoul et Taipei en Asie. Chacun de nos experts était équipé d’un ordinateur portable ainsi que d’un adaptateur Wi-Fi.

Nous avons également développé une application pouvant surveiller le trafic Wi-Fi dans la zone en question à une fréquence de 2,4 GHz. Il est important de préciser qu’il est facile de se procurer gratuitement l'une de ces applications et qu'elles sont très simples à utiliser.

 

En face du Bundestag allemand à Berlin. Les détails de connexion peuvent être facilement collectés.

 

Notre étude a révélé que les utilisateurs situés en Asie étaient les plus exposés aux attaques pirates. Venaient ensuite les villes situées aux États-Unis et enfin celles situées en Europe. L’exception à la règle était San Francisco, dont les utilisateurs semblaient prendre plus de précautions pour se protéger.

Alors que les utilisateurs situés en Asie étaient plus enclins à se connecter aux réseaux Wi-Fi publics, les Européens et les Américains étaient un peu plus réticent. 99 personnes sur 100 se sont connectées à des réseaux Wi-Fi non sécurisés à Séoul contre seulement 80 sur 100 à Barcelone.

1) Séoul : 99 sur 100

2) Hong Kong : 98 sur 100

3) Taipei : 97 sur 100

4) Chicago : 96 sur 100

5) New York : 91 sur 100

6) Berlin : 88 sur 100

7) Londres : 83 sur 100

8) Barcelone : 80 sur 100

9) San Francisco : 80 sur 100 Notre étude a également démontré qu’un nombre significatif des utilisateurs mobiles utilisaient principalement des sites HTTP non sécurisés. Près de la moitié du trafic web en Asie s'effectue sur des sites HTTP contre un tiers aux États-Unis et un quart en Europe. Cela peut être attribué au fait que plus de sites Européens et américains utilisent le protocole HTTPS (protocole de transfert hypertexte sécurisé).

La mention HTTPS permet au visiteur de vérifier l'identité du site web auquel il accède, grâce à un certificat d'authentification émis par une autorité tierce, réputée fiable. De plus, les données y sont chiffrées, ce qui évite tout piratage et vol d'identité.

Alors, jusqu'à quel point vos activités en ligne peuvent-être surveillées ?

Notre équipe a eu la possibilité d’accéder à toutes les activités en ligne des utilisateurs (historique de navigation, recherches, informations de connexion, vidéos, e-mails et commentaires sur les réseaux sociaux) car le trafic HTTP n’est pas protégé et chiffré. Notre but n’est pas de vous décourager de visiter les sites HTTP mais de vous protéger lors de votre connexion aux réseaux Wi-Fi publics. Il est donc important d’installer un logiciel de sécurité qui vous protège lorsque vous accédez à des réseaux Wi-Fi publics non sécurisés.

 

Merci d’utiliser Avast Antivirus et de nous recommander à vos amis et votre famille. Pour toutes les dernières nouvelles, n’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Twitter et Google+.

Articles liés